PANTELER

Prononciation : pan-te-lé. L'l se double quand la syllabe qui suit est muette : je pantelle
Nature : v. n.

Avoir la respiration haletante, respirer par secousses.
Fit sa poitrine panteler , SCARR. , Virg. VI Par analogie.
Je vous le disais bien, mon pauvre coeur pantelle , TH. CORN. , Geôlier de soi-même, III, 6
Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir.
XVIe s.
Ce disant tourna la face de l'autre costé ; et, surmonté de sa furieuse passion, tasta d'une main tremblante où son las coeur panteloit , YVER , p. 622
Mon d'Aligre m'attend, encore tout lassé et pantelant de sa course par laquelle il m'a devancée , YVER , p. 593
Les mains nous tremblent et le coeur nous pantele de tristesse , SULLY , Mém. t. II, p. 143, dans LACURNE
Dérivation irrégulière de l'anc. verbe pantoier ; provenç. pantaysar, panteyar ; catal. pantexar (voy. PANTOIS).