PANNICULE

Prononciation : pa-nni-ku-l'
Nature : s. m.

1Terme d'anatomie. Couche musculeuse ou cellulaire, qui se trouve sous la peau. Le pannicule charnu. Le pannicule adipeux, nom que les anciens anatomistes donnaient à la couche cellulaire sous-cutanée.
Pendant les neuf mois que ces grands animaux [les ours marins] séjournent sur les côtes de Kamtschatka, c'est-à-dire depuis le mois d'août jusqu'au mois de juin, ils ont sous la peau un pannicule graisseux de près de quatre pouces sur le corps , BUFF. , Quadrup. t. XI, p. 199
2Peau qui couvre les cornes de certains ruminants. 3Terme de pathologie. Réunion de plusieurs ptérygions sur la cornée, qui en est plus ou moins complétement recouverte. On l'a fait quelquefois féminin ; à tort ; on le confondait avec panicule. XIVe s.
L'utilité pourquoi pluiseurs pannicles sont ou [au] cervel, si est.... , H. DE MONDEV. , f° 15
XVIe s.
L'epiderme, le vrai cuir, le pannicule charneux meslé avecques la gresse , PARÉ , I, 2
Le pannicule charneux, autrement nommé musle large ou peaucier , PARÉ , IV, 3
Provenç. pannicol ; espagn. paniculo ; ital. panniculo ; du lat. panniculus, diminutif de pannus (voy. PAN 1).