PANADE

Prononciation : pa-na-d'
Nature : s. f.

Soupe faite avec de l'eau, du beurre et du pain qu'on a laissé mitonner.
Ce pauvre cygne achève son destin ; Ne lui donnez plus rien qu'un petit de panade, Car il est mort, autant vaut , LA FONT. , Fragm. du Songe de Vaux. Fig. et populairement. Qui est sans énergie, sans consistance. Il est joliment panade. C'est une panade.
XVIe s.
On leur donnera panade ou pain gratté avec bouillon de chapon , PARÉ , XXIV, 22
Nos medecins qui mangent le melon et boivent le vin frez, cependant qu'ils tiennent leur patient obligé au syrop et à la panade , MONT. , IV, 129
Pain ; provenç. et espagn. panada ; ital. panata.