PANACHER

Prononciation : pa-na-ché

1V. a. Parer d'un panache. 2Donner des couleurs variées. Les fleuristes ont des secrets pour panacher les fleurs et les chamarrer de diverses couleurs, Dict. des arts et m. Jardinier fleuriste. 3V. n. Il se dit des plantes dont les feuilles, les fleurs ou les fruits prennent des couleurs variées, et des oiseaux qui offrent un pareil mélange de couleurs. Cette tulipe commence à panacher.
Le pigeon grosse gorge soupe-en-vin, dont les mâles sont très beaux parce qu'ils sont panachés et dont les femelles ne panachent point , BUFF. , Ois. t. IV, p. 322
4Se panacher, v. réfl. Se parer d'un panache.
Il ne permet à aucun citoyen de se broder, de se panacher , BABOEUF , Pièces, I, 123
5Devenir panaché, prendre des couleurs variées. Ces tulipes se panachent bien Panache. Nom qu'on donnait aux plumassiers.
Les plumassiers faisaient autrefois une grande consommation de ces plumes pour les panaches que les hommes de guerre portaient sur leurs casques, les courtisans sur leurs coiffures.... c'est de là que sont venus les noms de panachers bouquetiers que l'on voit dans les statuts des plumassiers , Dict. des arts et mét. Plumassiers
Panache.