PALPABLE

Prononciation : pal-pa-bl'
Nature : adj.

1Qui peut être palpé, c'est-à-dire touché avec intention.
Nous combinons des points colorés ; il [l'aveugle] ne combine, lui, que des points palpables , DIDEROT , Lett. s. les aveugles.
L'être incompréhensible qui embrasse tout, qui donne le mouvement au monde, et forme tout le système des êtres, n'est ni visible à nos yeux, ni palpable à nos mains , J. J. ROUSS. , Ém. IV Substantivement.
Le jour où l'on a dit.... que toutes les idées venaient par les yeux et par les oreilles, et qu'il n'y avait de vrai que le palpable , STAËL , Allemagne, III, 4
2Fig. Clair, évident, par comparaison avec ce qui peut se toucher.
Preuves solides et palpables , PASC. , dans COUSIN
Dieu rend cette suite palpable par des faits , BOSSUET , Hist. II, 13
C'est une leçon sensible et palpable pour nous , BOURDAL. , Pensées, t. II, p. 486
Quelques obligations plus palpables et plus connues , MASS. , Carême, Confess.
Les gens de goût jugeront peut-être que nous aurions pu nous dispenser de faire sentir à nos lecteurs la différence si évidente et si palpable de Fléchier et de Racine , D'ALEMB. , Éloges, Fléch.
Je nomme faits palpables ceux dont le simple bon sens peut juger, ou à l'égard desquels il peut s'assurer facilement qu'il n'y a point de méprise , BONNET , Paling. XVIII, 2
XVe s.
Ceste belle assemblée fait un digne corps ymaginable et non palpable , CHRIST. DE PISAN , Charles V, I, 4
XVIe s.
Les bestes ne se contentent, ni ne se paissent d'opinions et de fantasies, mais de ce qui est present, palpable et en verité , CHARRON , Sagesse, I, 38
Raisons naturelles et palpables , MONT. , I, 176
Provenç. et espagn. palpable ; portug. palpavel ; ital. palpabile ; du lat. palpabilis, de palpare, palper.