PALETTE

Prononciation : pa-lè-t'
Nature : s. f.

1Instrument de bois plat pour jouer au volant. Morceau de bois mince, taillé en ovale et muni d'un manche, dont on se sert quelquefois pour renvoyer la balle. 2Instrument de bois mince avec lequel les maîtres d'école frappaient autrefois dans la main des enfants pour les punir. Se dit aussi des coups mêmes donnés avec cet instrument. 3Dans le langage vulgaire, la rotule et aussi l'omoplate. 4Planchette mince, sur laquelle les peintres mettent leurs couleurs, et qui est trouée pour qu'on la soutienne en y passant le pouce.
....à leur docte peinture [de Lebrun, de Lesueur], Malgré leurs efforts, il manquait Le coloris de la nature ; Sous ses yeux [du dieu du goût], des Amours badins Ranimaient ces touches savantes Avec un pinceau que leurs mains Trempaient dans les couleurs brillantes De la palette de Rubens , VOLT. , Temple du Goût
Une palette de fer-blanc, où l'ouvrier avait pratiqué dix-huit à vingt petits enfoncements, c'est à peu près le nombre des couleurs dont un peintre a coutume de composer sa palette , DIDEROT , Peinture en cire, Oeuv. t. XV, p. 345, dans POUGENS
Polygnote, Zeuxis, n'ayant sur leur palette que du jaune et du rouge, n'auraient pu faire aucun ouvrage supportable, et auraient sans doute préféré de s'en tenir au monochromaton , LÉVESQUE , Instit. Mém. litt. et beaux-arts, t. I, p. 435 Charger sa palette, y mettre les couleurs. Faire des teintes sur sa palette, y mélanger les couleurs. Fig. Jeter là la palette, renoncer au métier de peintre.
J'ai vu des peintres jeter là la palette et conduire des troupes à la guerre , P. L. COUR. , Lett. II, 219
Fig. Briser la palette d'un peintre, l'empêcher de peindre par la violence ou par la mort.
Lorsque la mort aura brisé la palette de cet artiste [Vernet], qui est-ce qui en ramassera les débris ? , DIDEROT , Salon de 1767, Oeuv. t. XIV, p. 250
Ce tableau sent la palette, se dit d'un tableau dont les couleurs ne sont point assez vraies et où la nature est mal observée. Fait d'une seule palette, se dit d'un tableau dont l'harmonie est si grande qu'on ne sent pas les reprises du travail. Fig. La palette d'un peintre, son faire, son habileté.
Ne cherchons pas dans ce tableau [de Rubens] l'élégance et la correction du dessin ; c'est la palette et l'enthousiasme de Rubens, et rien de plus, mais c'est beaucoup , FALCONET , Oeuvres div. t. III, p. 165
Ce peintre a la palette brillante, il est bon coloriste. Fig.
Palette se dit des couleurs de l'imagination et du style, dans la littérature J'y ai mis tout ce que je sais, et ma petite palette n'a plus de couleurs pour repeindre ce tableau , VOLT. , Lett. Richelieu, 19 juillet 1773
De ces illusions qu'enfanta le poëte, Le poëte à son tour enrichit sa palette , MILLEV. , Invent. poétiq.
La palette du poëte moderne se couvre d'une variété infinie de teintes , CHATEAUBR. , Génie, II, II, 3
Quelque fée.... Des feux de l'aube boréale Fit une palette idéale Pour ton pinceau magicien , V. HUGO , Odes, V, 22
5Terme de chirurgie. Palette à pansement, petite planche de bois mince, découpée en autant de languettes qu'il y a de doigts, dont on se sert dans le pansement des plaies de la main pour maintenir les doigts écartés et empêcher les adhérences. 6Terme de dorure. Instrument qui sert aux doreurs à prendre l'or.
Des pinceaux [pour le coucheur d'or] doux, de poil de blaireau ; on en a de plusieurs formes, de ronds, et de plats qu'on nomme palettes , Manuel du relieur, p. 238, collect. RORET, 1827
7Terme de relieur.
Les palettes sont des fers qui ont la figure d'un T ; la grande branche entre dans un manche pour pouvoir s'en servir, l'extrémité transversale est gravée , LESNÉ , la Reliure, p. 217
8Terme de mécanique, se dit des parties placées à l'extrémité des bras qui servent à former les roues des bateaux à vapeur et font l'office de rames. Ais d'une roue de moulin. Saillie de la pièce d'échappement d'une montre, sur laquelle frappent les dents de la roue.
Il [Huyghens] emprunta l'idée des palettes du balancier, lesquelles, en s'engrenant alternativement dans les dents d'une roue, servent à retarder la descente du poids moteur des horloges qu'Huvghens avait sous les yeux ; il appliqua ces palettes à l'extrémité supérieure du pendule, il les fit engrener de même dans les dents d'une roue , BAILLY , Astronom. moderne, t. II, p. 259
9Terme d'imprimeur. Petite pelle de fer dont se servent les imprimeurs pour prendre l'encre. 10Plaque de bois, mais revêtue d'acier et percée à demi pour recevoir le bout du foret ; l'ouvrier la met sur sa poitrine quand il veut forer quelque ouvrage. Terme de marbrier. Petite planche sur laquelle est une pièce de fer servant à recevoir le bout du foret pour percer des trous. 11Plaque de fer garnie d'un manche que, dans les verreries, on appuie au besoin contre les diverses parties des pièces que l'on fabrique. 12Douve fixée au bout d'un long manche servant à mélanger la terre glaise avec le ciment. Instrument pour arrondir l'ouvrage du potier. Instrument pour réparer les trous pratiqués dans les marais salants. 13Prolongement du troussequin, dans les selles de cavalerie légère et de cavalerie de ligne ; c'est sous cette palette qu'est fixé le porte-manteau. Il n'y a pas de palette dans les selles d'artillerie et de cavalerie de réserve, non plus que dans les selles dites anglaises. 14Extrémité libre, aplatie et élargie en forme de pelle des antennes et du balancier des insectes. Cavité qui se trouve à chacune des jambes postérieures de l'abeille, où elle empile la cire qu'elle ramasse sur les fleurs.
Chaque palette est de la grosseur d'un grain de poivre un peu aplati , GENLIS , Maison rust. t. I, p. 350, dans POUGENS
15Terme de musique. S'est dit autrefois des touches de la gamme naturelle dans l'orgue ou le clavecin. 16Dans le moyen âge.
Bougeoir en forme de petite pelle qu'on appelait aussi cuiller, parce qu'il servait à brûler des parfums , DE LABORDE , Émaux, p. 428
17Palette de lépreux, coquille bivalve. Palette se dit aussi de l'oiseau nommé spatule. Palette à dard, espèce d'agaric fort dangereux des environs de Paris. XIVe s.
Une palette d'ivoire, dont le clo a mettre la chandelle est d'argent , DE LABORDE , Émaux, p. 428
Une palette à condongnac [cotignac], armoyée de France et de la royne Jeanne de Bourbon , DE LABORDE , ib.
XVIe s.
La palette du genouil [rotule] , PARÉ , IV, 34
L'on trempe une paellette de bois dans l'eau, et incontinent on la fourre dans la cire fondue , O. DE SERRES , 452
Diminutif de pale 1 ; provenç. et espagn. paleta ; ital. paletta ; normand, palette, pelle à feu. 1. PALETTE. Ajoutez : 18Familièrement. Palettes, les dents incisives, qui, larges et plates, ont la forme d'une petite pelle. 19Instrument en fer, en forme de petite pelle, qui sert aux forgerons pour ramener le charbon et le disposer sur la forge. Instrument en bois, également en forme de petite pelle qui sert, dans les poudrières, à ramener la poudre. 1Espèce de petite ecuelle d'étain d'une capacité déterminée dans laquelle on reçoit le sang de ceux que l'on saigne.
La saignée a été faite merveilleusement bien par Félix le jeune ; la première palette n'était pas bonne, les deux autres ont paru assez échauffées , PELLISSON , Lett. hist. t. II, p. 224, dans POUGENS
2La quantité de sang contenue dans la palette.
Alors Sangrado m'envoya chercher un chirurgien qu'il me nomma, et fit tirer à mon maître six bonnes palettes de sang pour commencer à suppléer au défaut de transpiration , LESAGE , Gil Blas, II, 2
XVe s.
En sang qu'on mect en poylettes secher Chez les barbiers, quant pleine lune arrive , VILLON , Ball.
Corruption de poêlette, diminutif de poêle (voy. ce mot).