PALANQUIN

Prononciation : pa-lan-kin
Nature : s. m.

Litière dans laquelle les riches Indiens se font porter sur les épaules de leurs serviteurs.
C'était en palanquin que les officiers marchaient à l'ennemi , RAYNAL , Hist. phil. I, 24
Il lui donna, pour le porter à Jagrenat, un palanquin à tendelets de soie cramoisie, à glands d'or, avec deux relais de vigoureux coulis ou porteurs , BERN. DE ST-PIERRE , Chaum. ind.
Siamois, banlangko, du pâli pallangka, qui vient du sanscrit paryanka, bois de lit, lit. Terme de marine. Petit palan, à l'aide duquel on élève jusqu'à la vergue l'extrémité de la bande de ris d'une voile, lorsqu'on veut diminuer la surface de cette voile en y prenant un ris. Diminutif de palan, palanc.