PAILLON

Prononciation : pa-llon, ll mouillées, et non pa-yon
Nature : s. m.

1Terme rural. Poignée de paille qu'on met au fond de la cuve afin de former une espèce de tamis pour le vin. Terme de papeterie. Poignée de paille qu'on place au fond de la cuve à papier. 2Terme d'orfévrerie. Lame de cuivre mince et colorée, qui sert à faire le fond des chatons. Petit morceau de soudure. Feuille mince d'or ou d'argent que les émailleurs plaçaient quelquefois sous une couche d'émail pour obtenir un brillant qui imitât l'éclat des métaux ou des pierres fines. 3Terme de coutellerie. Petite lame allant d'un chaînon à l'autre dans la scie à chaînettes. 4Chacune des petites lames d'acier dont l'assemblage constitue la chaîne d'une montre. 5Morceau de lame d'argent, verni de différentes couleurs. 6Goutte d'étain fin que les potiers d'étain font tomber sur une platine de cuivre, au moyen d'un fer à souder. Feuilles d'étain minces, rondes, qui servent à paillonner ou étamer. 7Terme de tapisserie. Métal quelconque battu et réduit en feuille très mince, que l'on découpe et qui sert à faire le fond luisant des divers ornements que l'on rapporte dans les franges, galons, etc.
Quand j'aurai un habit garni de franges d'or et de paillons, crois-tu, Valentine, que Léonce m'en trouve plus jolie ? , GENLIS , Veillées du château t. I, p. 394, dans POUGENS
Elle m'a conseillé une robe à l'anglaise coupée et relevée avec des glands de paillon bleu , GENLIS , Théât. d'éduc. l'Intrigante, II, 3
8Alliage de bismuth, plus fusible que l'étain. Paille. PAILLON. Ajoutez : 9En Touraine, paillon, nom d'un panier d'osier sans anses, évasé à la partie supérieure.