PAF

Prononciation : paf

1Interj. indiquant un coup donné. Pif, paf, en veux-tu, en voilà. 2Il se dit, adjectivement, de l'homme assez ivre pour tomber à terre et faire paf, et signifie gris, ivre.
Vous avez été joliment paf hier , H. DE BALZAC , Un grand homme de province à Paris, 1839, in-8°, t. I, p. 338
3S. m. Dans un ancien langage populaire, par la métonymie de la cause pour l'effet, ce qui rend paf, vin, liqueur.
Viens d'amitié boire nous trois un coup de paf , VADÉ , (1758), dans Excentricités du langage
4Grès paf, voy. GRÈS.