PACTISER

Prononciation : pa-kti-zé
Nature : v. n.

1Faire un pacte.
Ils ont avec Satan contre moi pactisé ; à force de médire, ils m'ont débaptisé , THÉOPHILE , Oeuv. 3e part. p. 138, dans LACURNE
Pactisons seulement, tout le reste ira bien , TH. CORN. , le Charme de la voix, IV, 6
2Fig. Composer, transiger. Pactiser avec le crime.
L'enfant sait toujours vous faire payer une heure d'application par huit jours de complaisance ; à chaque instant il faut pactiser avec lui , J. J. ROUSS. , Ém. II Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir.
XIVe s.
Les quels mariz et femme ont fait et accordé, pastigé et transigé entre eulx les pactions et convenances qui s'ensuivent , DU CANGE , pacisci.
XVIe s.
Vous estiez mort, ou bien falloit fuir vous cacher dans quelque maison de ceux-là qui avoient pactisé avec eux [s'étaient rachetés moyennant argent] , MONTLUC , Mém. t. II, p. 25, dans LACURNE
Le gain, duquel celuy qui a demené la dite negociation est creu par son serment, est departi entre eux selon ce qui a esté pactisé et accordé , Coust. génér. t. II, p. 701
Anc. franç. pactis, con vention par laquelle on se rachète du pillage ou de toute autre vexation (voy. PACTE). On trouve aussi pactionner.