penurie

Prononciation : pé-nu-rie
Nature : s. f.

1Extrême disette. Pénurie d'argent, de fruits, de denrées. Fig.
Cette pénurie de langage, commune à tous les peuples d'Amérique, était la preuve du peu de progrès qu'y avait fait l'esprit humain , RAYNAL , Hist. phil. IX, 5
2Absolument. Misère. Il vit dans une grande pénurie.
Gorgé d'écus, Il n'aura plus L'attitude de pénurie Qu'il va laisser à la patrie , BACHAUMONT , Mém. secrets, t. XXXIV, p. 335
XVe s.
[Ils auront en enfer] pour les douces odeurs et plaisances mondaines, penurie et ordures , DUCLOS , Preuv. de Louis XI, p. 298, dans LACURNE
Lat. Penuria (e long), que Corssen (Beitr. 458) compare au grec signifiant, faim.