OUVRAGE

Prononciation : ou-vra-j'
Nature : s. m.

1Action de faire une oeuvre, de travailler. Se mettre à l'ouvrage. Cet ouvrier n'a pas d'ouvrage. C'est l'heure où les maçons quittent l'ouvrage. Familièrement. Avoir coeur, du coeur à l'ouvrage, travailler avec ardeur. 2Façon, manière dont un ouvrage est exécuté. Il y a beaucoup d'ouvrage à ce vase. L'ouvrage l'emporte sur la matière. 3Ce que produit un ouvrier. Ouvrage de maçonnerie, de serrurerie, de tapisserie.
Les deux montagnes se joindront par quarante-sept arcades, solidement bâties : c'est, de l'aveu de tout le monde, un ouvrage digne des Romains et du roi , MAINTENON , Lett. à Mme de St Géran, 28 juill. t. II, p. 129, dans POUGENS.
Il [Pierre le Grand] presse les ouvrages entrepris sur la Véronise, dans Azoph, dans un port qu'il établissait sur les Palus-Méotides , VOLT. , Russie, I, 13 Ouvrages publics, les monuments, les édifices qui servent à l'usage du public.
Il [Théodose] allait voir les ouvrages publics ; il rendait des visites à des particuliers et marchait sans garde et sans faste , FLÉCH. , Hist. de Théodose, III, 109
C'est l'ouvrage de Pénélope, voy. PÉNÉLOPE. C'est un ouvrage de patience, c'est un travail qui exige beaucoup de temps et de constance.
4Terme de maçonnerie. Les gros ouvrages, les murs de fondation, les murs de face et de refend, les voûtes et les contre-murs ; les menus ouvrages, les cheminées, les plafonds, les enduits, les carrelages. Ouvrages de sujétion, ceux qui sont cintrés, rampants ou cachés par leur plan ou leur élévation, et dont les prix augmentent à raison de la difficulté ou du déchet de matière. 5Terme de fortification. Toute sorte de travaux avancés au dehors d'une place et destinés à la fortifier.
La face que nous attaquons a une première contrescarpe, avec un ouvrage avancé qui est revêtu , PELLISSON , Lett. hist. t. III, p. 7, dans POUGENS Ouvrage à corne, voy. CORNE, n° 10. Ouvrage à couronne, voy. COURONNE, n° 14. Ouvrage à cornes couronné, ouvrage à cornes au-devant duquel est construit un ouvrage à couronne.
6Terme de mines. Ouvrage en gradins, exploitation en gradins. Ouvrage en travers, mode d'exploitation dans lequel les tailles sont disposées transversalement à la galerie principale, et vont toujours du toit au mur. 7Terme d'imprimerie. Ouvrage de ville, impression d'affiches, de billets de mariage et de décès, de circulaires, de lettres de change, et en général tout travail qui n'est pas de longue haleine. 8Ouvrages noirs, nom donné par les maréchaux aux gros ouvrages de fer qu'ils pouvaient forger en vertu de leurs statuts, comme les socs de charrue, les herses, les fourches. 9Bois d'ouvrage, bois qu'on travaille en petits ouvrages dans les forêts. 10Ouvrage se dit, absolument, des objets auxquels les dames travaillent à l'aiguille.
Prenons mon ouvrage.... cela me dispensera du moins de le regarder , DIDER. , Père de famille, V, 6
Apportez-nous, mon fils, votre discours : moi, je vais prendre quelque ouvrage pour l'écouter avec plus d'attention , BEAUMARCH. , Mère coupable, II, 11
Mon ouvrage tomba de mes mains , GENLIS , Mlle de la Fayette, p. 147, dans POUGENS Anciennement. Collets d'ouvrage, collets ouvrés.
Madame, montrez-nous quelques collets d'ouvrage , CORN. , Gal. du Pal. I, 6
11Production de l'art. Ouvrage de mosaïque, de sculpture, d'architecture. Cette église est un ouvrage gothique. Ouvrage d'art, production qui émane non d'un simple ouvrier, mais d'un artiste. Terme de gravure. Grands ouvrages, les estampes dont les figures sont assez grandes pour être susceptibles de certains détails. Ouvrages du devant, le travail que l'on fait pour représenter les objets du devant du tableau ou de l'estampe.
Au moyen âge, ouvrages de Grèce, les objets d'art, vases d'église, croix, reliquaires et bijoux que rapportèrent de Constantinople les croisés, que contrefirent habilement les Vénitiens et les Génois, qu'imitèrent grossièrement parmi nous les artistes obligés, par leur médiocrité, à se consacrer à cette méchante besogne , DE LABORDE , Émaux, p. 422
12Production littéraire.
Les longs ouvrages me font peur , LA FONT. , Fabl. VI, Épilog.
Nous devons parler des ouvrages les uns des autres avec beaucoup de circonspection , MOL. , Critique, 7
Je ne puis juger de mon ouvrage en le faisant ; il faut que je fasse comme les peintres, et que je m'en éloigne, mais non pas trop , PASC. , Pens. XXV, 63, éd. HAVET.
La dernière chose qu'on trouve en faisant un ouvrage est de savoir celle qu'il faut mettre la première , PASC. , ib. VII, 29
Personne ne connut mieux l'excellence des ouvrages et ne sut mieux les estimer que M. de Montausier , FLÉCH. , duc de Mont.
Si je n'observe pas dans ce discours tout l'ordre et toutes les règles de l'art, pensez.... que c'est ici une effusion de mon coeur plutôt qu'un ouvrage et une méditation de mon esprit , FLÉCH. , ib.
Vous dirai-je qu'elle pénétrait dès son enfance les défauts les plus cachés des ouvrages d'esprit, et qu'elle en discernait les traits les plus délicats ? , FLÉCH. , Mme de Mont.
Ainsi, recommençant un ouvrage cent fois, Si j'écris quatre mots, j'en effacerai trois , BOILEAU , Sat. II
Hâtez-vous lentement, et, sans perdre courage, Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage, Polissez-le sans cesse et le repolissez , BOILEAU , Art p. I
Ses ouvrages [de Juvénal], tout pleins d'affreuses vérités, Étincellent pourtant de sublimes beautés , BOILEAU , Art p. II
Il n'est pas si aisé de se faire un nom par un ouvrage parfait que d'en faire valoir un médiocre par le nom qu'on s'est déjà acquis , LA BRUY. , I
On se nourrit des anciens et des habiles modernes ; on les presse, on en tire le plus qu'on peut, on en renfle ses ouvrages , LA BRUY. , ib.
Il y a des insectes qui sont trois ans à se former, pour vivre quelques minutes ; c'est le sort de la plupart des ouvrages en plus d'un genre , VOLT. , Lett. Mme du Deffant, 1er juin 1770
La vie est bien courte, et tout ouvrage est bien long , VOLT. , Lett. Schouvalof, 6 oct. 1759
La multitude des ouvrages inutiles est si immense, que la vie d'un homme ne pourrait suffire à en faire le catalogue , VOLT. , Lett. Marin, 5 juill. 1769
13Il se dit de ce que fait Dieu, comparé à un suprême ouvrier.
Moi qui suis l'ouvrage de vos mains , SACI , Bible, Job, X, 3
Que l'on célèbre ses ouvrages [de Dieu] Au delà des temps et des âges, Au delà de l'éternité , RAC. , Esth. III, 9
Les vainqueurs, les vaincus, tous ces faibles humains, Sont tous également l'ouvrage de tes mains , VOLT. , Alz. IV, 5
14Résultat obtenu et comparé à un travail de la main d'un ouvrier.
Je l'avais bien prévu que, pour un tel ouvrage [la conspiration contre Auguste], Cinna saurait choisir des hommes de courage , CORN. , Cinna, I, 3
Il faut espérer que vous aurez permission de vendre votre belle compagnie [d'un régiment], l'ouvrage de vos mains , SÉV. , 599
Si jamais l'Angleterre revient à soi.... la postérité la plus éloignée.... croira devoir à sa piété [de la reine d'Angleterre] l'ouvrage si mémorable du rétablissement de l'Église , BOSSUET , Reine d'Anglet.
L'autorité ecclésiastique ayant chez elle de trop débiles fondements, elle [la réforme] a senti qu'elle ne pouvait se fixer que par l'autorité des princes ; en sorte que la religion, comme un ouvrage purement humain, n'ait plus de force que par eux, et qu'à dire vrai elle ne soit plus qu'une politique , BOSSUET , 6e avert. 104
Dieu réservait à M. le Tellier l'accomplissement du grand ouvrage de la religion [la révocation de l'édit de Nantes] , BOSSUET , le Tellier.
Les Indiens domptés sont vos moindres ouvrages , RAC. , Alex. III, 6
Doutez-vous d'une paix dont je fais mon ouvrage ? , RAC. , Brit. V, 3
Quand la Grèce déjà, vous donnant son suffrage, Vous reconnaît l'auteur de ce fameux ouvrage [la guerre de Troie] , RAC. , Iphig. I, 3
L'aimable Esther a fait ce grand ouvrage [le salut du peuple juif] , RAC. , Esth. III, 9
Ô mon Dieu.... maudissez ceux qui font votre ouvrage frauduleusement , MASS. , Panég. St Fr. de Paule Cela est mon ouvrage, c'est moi qui suis l'auteur de tel résultat.
Voilà qui est fait, et c'est l'ouvrage de Mme de Maintenon, qui s'est souvenue fort agréablement de l'ancienne amitié de M. de Beuvron, du temps qu'elle était Mme Scarron , SÉV. , 13 juin 1684
Jeune Gaussin, reçois mon tendre hommage ; Reçois mes vers au théâtre applaudis ; Protége-les ; Zaïre est ton ouvrage, Il est à toi puisque tu l'embellis , VOLT. , Ép. à Mlle Gaussin.
Il se dit aussi par rapport à des choses auxquelles on attribue une action.
De tant d'objets divers le bizarre assemblage [dans un songe] Peut-être du hasard vous paraît un ouvrage , RAC. , Ath. II, 5
Ce n'est pas l'ouvrage d'un moment que de faire un philosophe, même quand on l'est ; que sera-ce quand on ne l'est pas ? c'est bien pis, quand on croit l'être , DIDER. , Lett. sur les aveugles.
15Ouvrage se dit, en parlant des personnes, pour créature, personne qui doit à un autre ce qu'elle est.
L'ouvrage de mes mains avoir tant d'insolence ! , CORN. , Théod. I, 2
Quoiqu'il soit votre fils, et même votre ouvrage, Il est votre empereur , RAC. , Brit. IV, 1
Un visir aux sultans fait toujours quelque ombrage ; à peine ils l'ont choisi qu'ils craignent leur ouvrage , RAC. , Bajazet, I, 1
16Terme de métallurgie. L'ouvrage, une des régions placée au niveau des tuyères. 17Terme d'alchimie. Ouvrage de patience, pierre philosophale. C'est une faute commise quelquefois dans le peuple, de faire ouvrage féminin. Vaugelas remarque que les femmes, en parlant de leur ouvrage, le faisaient toujours féminin : voilà une belle ouvrage. Il est resté féminin dans le patois normand, comme plusieurs substantifs en age. OUVRAGE DE L'ESPRIT, OUVRAGE D'ESPRIT. Quoique l'esprit ait part à l'un et à l'autre (ce qui fait la synonymie des deux expressions), ce sont pourtant des choses différentes.
Tout ce que les hommes inventent dans les arts et dans les sciences est un ouvrage de l'esprit ; les compositions des gens de lettres, soit en prose, soit en vers, sont des ouvrages d'esprit , BOUHOURS. ,
XVe s.
Chambres, tapis, carreaulx d'ouvraige [ouvrés] , E. DESCH. , Poésies mss. f° 442
Il n'est d'ouvrage que d'ouvrier , Perceforest, t. VI, f° 95
Sachez qu'il ne convient pas que vous descendiez à ung autre hostel que dedens le chastel que j'ay fait faire à vostre commandement, si verrez l'ouvrage quelle elle est , ib. t. I, f° 105
Sept tableaux, esquelz a plusieurs ymages d'ouvrage de Grece, et sont garnis d'argent doré dudit ouvrage, et pendent chacun à un petit annel , DE LABORDE , Émaux, p. 423
XVIe s.
Les artizans n'estant plus occupez à besongner en ouvrages superflus , AMYOT , Lyc. 9
Ouvrage de peintre, beau de loin et laid de près , OUDIN , Dict.
Ouvrage de commun, ouvrage de nul , COTGRAVE ,
Bourg. ouvraige, ovraige ; wall. ovré ; provenç. obratge, obratge ; espagn. obrage ; ital. operaggio ; d'une forme non latine operaticum, tirée de operari (voy. OUVRER), comme le montrent les formes en atge et en aggio. Ouvrage n'est pas usité dans les hauts temps ; c'est ovraigne, dont on se servait, et qui représente une forme non latine operanea.