OUVERTEMENT

Prononciation : ou-vèr-te-man
Nature : adv.

D'une manière ouverte, manifeste.
Il est bien pénible de voir renverser toute la morale chrétienne par des égarements si étranges, sans oser y contredire ouvertement , PASC. , Prov. VIII
Des évêques [les anglicans] qui ont anéanti eux-mêmes l'autorité de leur chaire, en condamnant ouvertement leurs prédécesseurs , BOSSUET , Reine d'Anglet.
C'est l'ordinaire des orgueilleux d'exercer ouvertement leurs inimitiés , BOSSUET , 1er sermon, Démons, 2
Mais puisqu'ouvertement il tient pour l'injustice , RAC. , Théb. II, 3
Marc-Aurèle ordonna qu'on ne poursuivît point les chrétiens pour cause de religion ; Caracalla, Héliogabale, Alexandre, Philippe, Gallien les protégèrent ouvertement , VOLT. , Moeurs, 8
XVIe s.
Et n'est chose de quoy plus souvent et ouvertement il entretint chez lui les survenants que de ce sien desseing , MONT. , III, 48
Ouverte, et le suffixe ment.