OUTRECUIDER

Prononciation : ou-tre-kui-dé
Nature : v. a.

Montrer à quelqu'un du mépris par l'idée de sa propre supériorité (terme vieilli).
On me réassigne dans l'honneur, mon frère, on m'outrecuide, on me fait une insulte nouvelle , DANCOURT , le Prix de l'arquebuse, sc. 15 S'outrecuider, v. réfl. Avoir l'outrecuidance de.... (terme vieilli).
Robert II [de la Mark] s'y raccommoda [avec la France], puis s'outrecuida jusqu'à dénoncer la guerre à l'empereur , SAINT-SIMON , 167, 228
Sa modestie [de Boufflers] ne l'empêcha pas de se faire pesamment sentir à qui s'outrecuidait à son égard , SAINT-SIMON , 311, 75
XIIIe s.
Que sa biautez me fist outrequidier [extravaguer] , ROI DE NAV. , Chans. 8
XVe s.
Quand il [Urbain VI] se vit en prosperité et puissance de papalité, il se oultrecuida et enorgueillit , FROISS. , II, II, 48
Provenç. ultracuidar, oltracuidar ; de outre, et cuider (voy. ce mot).