OUTRAGEUSEMENT

Prononciation : ou-tra-jeû-ze-man
Nature : adv.

1D'une manière outrageuse, avec outrage.
L'ayant traité outrageusement le renvoyèrent sans lui rien donner , SACI , Bible, Évang. St Luc, XX, 11
L'empereur se mit en colère, et, le chargeant de la perte du dernier combat, lui reprocha outrageusement son peu de conduite ou son peu de coeur , FLÉCH. , Hist. de Théod. I, 61 Fig.
Il [un billet] était cacheté d'une épingle qui l'a outrageusement piqué , BEAUMARCH. , Mar. de Figaro, IV, 9
2D'une manière violente, excessive.
Le père Payen fut volé l'autre jour, et battu outrageusement à la tête ; on ne croit pas qu'il en réchappe , SÉV. , 439
Le curé de campagne qui, ayant été outrageusement volé par ses ouailles.... , VOLT. , Dict. phil. Enfer.
Ce monsieur de Cossé seul dérange la fête ; Comment te semble-t-il ? - Outrageusement bête , V. HUGO , le Roi s'amuse, I, 2
XIIIe s.
Neporquant coustume suefre bien que cil que pere et mere marient ait plus qu'il n'emporteroit en se [sa] partie ; mais que ce ne soit pas trop outrageusement , BEAUMANOIR , XIV, 15
XVe s.
Les Flamands s'aventuroient follement et outrageusement , FROISS. , II, II, 58
Et veirent venir un oultrageusement grant porc , Perceforest, f° 26
XVIe s.
Il l'injuria bien plus oultrageusement , AMYOT , Thém. 41
En telles choses usoit Lucullus dissoluement et oultrageusement de sa richesse , AMYOT , Lucull. 83
Mechmet ayant oultrageusement rudoyé Chasan, chef des janissaires, de ce qu'il voyoit sa troupe enfoncée par les Hongres , MONT. , II, 6
Outrageuse, et le suffixe ment.