OSSIFICATION

Prononciation : o-ssi-fi-ka-sion
Nature : s. f.

1Terme d'anatomie. Génération des os, développement normal du système osseux.
À deux mois, le foetus a plus de deux pouces de longueur ; l'ossification est sensible au milieu du bras, de l'avant-bras, de la cuisse, de la jambe , BUFF. , Hist. anim. ch. X
C'est à M. Hérissant que nous devons les connaissances les plus certaines sur la mécanique de l'ossification , BONNET , Consid. corps organ. t. V, p. 302, dans POUGENS
Dans les expériences sur l'ossification, il suivit les progrès de l'accroissement et de la solidité des os dans les animaux que renferment les oeufs ; ensuite il examina les progrès de la formation du calus dans les os des animaux adultes , CONDORCET , Haller.
L'ossification ou l'entretien de la formation des os est la fonction qui a reçu le plus de lumières des connaissances et des découvertes chimiques , FOURCROY , Connaiss. chim. t. X, p. 402, dans POUGENS Point d'ossification, celui où commence l'ossification d'un os.
2Terme de pathologie. Mode d'altération de tissu par lequel des parties solides du corps acquièrent accidentellement la dureté des os. Ossifier.