OSSEMENTS

Prononciation : ô-se-man
Nature : s. m. pl.

Os des personnes mortes, et, ordinairement, os décharnés.
Oserais-je, dans celui-ci [discours] où la franchise et la candeur font le sujet de nos éloges, employer la fiction et le mensonge ? Ce tombeau s'ouvrirait, ces ossements se rejoindraient et se ranimeraient pour me dire : Pourquoi viens-tu mentir pour moi, qui ne mentis jamais pour personne ? , FLÉCH. , Duc de Mont.
M. Walpole révoque en doute ce double crime [le meurtre des enfants d'Édouard IV] ; mais, sous le règne de Charles II, on retrouva les ossements de ces deux enfants précisément au même endroit où l'on disait qu'ils avaient été enterrés , VOLT. , Moeurs, 117
Et de nos bataillons Les ossements épars ont blanchi les sillons , DELILLE , Én. XI Il se dit aussi, en parlant des animaux.
On trouve des défenses et des ossements d'éléphant non-seulement en Sibérie, en Russie et au Canada, mais encore en Pologne, en Allemagne, en France, en Italie , BUFF. , Époq. nat. Oeuv. t. XIII, p. 224
Vérifier l'assertion de M. Michaelis, que les ossements fossiles des quadrupèdes, tels que l'éléphant, le rhinocéros, les boeufs, les cerfs, n'ont point une exacte ressemblance avec ceux que l'on trouve actuellement vivants , SAUSSURE , Voy. Alpes, t. VIII, p. 295, dans POUGENS
XIIe s.
Li reis David vint à Jabès Galaad, e prist là le ossement Saül et sun fiz Jonathan , Rois, p. 203
De saint Robiert enquist la vie, Si en a la tombe ravie L'oysemente qu'il y trouva , Robert le Diable, dans DU CANGE, ossamenta
XVIe s.
Demeurans au rang des noiaux les ossemens des autres fruits, comme des abricotiers, et pechers , O. DE SERRES , 633
Forme non latine ossamentum, dérivée de os, ossis, os.