ORIFICE

Prononciation : o-ri-fi-s'
Nature : s. m.

1Ouverture plus ou moins étroite qui conduit à quelque cavité.
J'ai vu sur la coupe huit points noirs qui, examinés au microscope, m'ont paru être les orifices de huit gros vaisseaux , BONNET , Us. feuilles plantes, 5e mém. Par analogie.
Ces lacs offrent un nouveau genre de beautés en réfléchissant dans leurs eaux tranquilles les orifices des vallées , BERN. DE ST-P. , Étude V
2Nom que porte en hydraulique toute ouverture qui donne écoulement à un liquide contenu dans un vase. Orifice en mince paroi.
L'expérience a appris qu'un orifice circulaire d'un pouce de diamètre percé dans une mince paroi, sous quatre pieds de charge, fournit dans une minute de temps 5436 pouces cubes d'eau , BRISSON , Traité de phys. t. I, p. 292, dans POUGENS
3Toute ouverture qui sert d'entrée ou d'issue à quelque partie intérieure du corps, ou qui fait communiquer des cavités les unes avec les autres. Les orifices de l'estomac. L'orifice de la matrice. Provenç. orifici ; esp. orificio ; ital. orifizio ; du lat. orificium, de os, oris, bouche, ouverture (voy. ORAL), et facere, faire.