ORICHALQUE

Prononciation : o-ri-kal-k'
Nature : s. m.

Primitivement, métal fabuleux dont il est question pour la première fois dans Hésiode, ROSSIGNOL. Postérieurement à Aristote, nom employé par les Grecs et surtout les alexandrins pour désigner tour à tour le cuivre pur, le laiton (cuivre et zinc), et le bronze (cuivre et étain), ROSSIGNOL. Chez les Latins, l'orichalque désigne ordinairement le laiton. Lat. orichalcum ; en grec, le terme est dérivé de deux mots signifiant montagne et airain.