ORGANISATION

Prononciation : or-ga-ni-za-sion ; en vers, de six syllabes
Nature : s. f.

1État d'un corps organisé ; ensemble des parties qui le constituent, et qui régissent ses actions. L'organisation de l'homme, des végétaux.
De toutes les modifications de la matière, la plus excellente est l'organisation , BONNET , Contempl. nat. II, 3
Ces deux classes d'êtres [les plantes et les animaux], également doués de l'organisation et de la faculté de se nourrir, de croître et de se reproduire, ne sont séparées l'une de l'autre, surtout dans les points extrêmes où elles semblent se toucher, que par des nuances à peine sensibles , CONDORCET , Duhamel.
2Particulièrement. La manière d'être d'un individu au physique et au moral. Organisation frêle, organisation délicate.
La seule différence des tempéraments a produit en eux [deux chiens] celle des caractères, comme la seule différence de l'organisation intérieure produit en nous celle des esprits , J. J. ROUSS. , Hél. V, 3
Le Tasse avait cette organisation particulière du talent, qui le rend si redoutable à ceux qui le possèdent , STAËL , Corinne, XV, 6
3Fig. Constitution d'un État, d'un établissement public ou particulier. L'organisation des tribunaux.
En beaucoup de lieux, pendant beaucoup d'années, l'aspect du pays [la Gaule, durant les invasions des Barbares] put rester le même ; mais l'organisation sociale était attaquée, les membres ne tenaient plus les uns aux autres, les muscles ne jouaient plus, le sang ne circulait plus librement ni sûrement dans les veines , GUIZOT , Hist. de la civil. en France, 8e leçon.
L'activité de son génie [de Napoléon], accoutumé aux soins de l'Europe entière, n'a plus pour aliments que l'administration de cent mille hommes ; encore l'organisation de son armée est-elle si parfaite qu'à peine est-ce une occupation ; tout y est déterminé ; tous les fils en sont dans sa main , SÉGUR , Hist. de Nap. VIII, 9
4Terme de musique. Art d'ajuster un ou plusieurs jeux d'orgues à un clavecin, à un piano. Organiser.