OREILLARD, ARDE

Prononciation : o-rè-llar, llar-d', ll mouillées, et non o-rè-yar
Nature : adj.

1Qui a les oreilles longues, basses, pendantes. Une jument oreillarde.
Les oreilles [des chevaux] doivent être petites, hardies et bien placées en haut de la tête, et non pas basses et tombantes, ce qu'on appelle oreillards , GENLIS , Maison rustique, t. I, p. 189, dans POUGENS On dit aussi orillard.
2Terme de zoologie. Dont les oreilles offrent quelque circonstance notable. Grèbe oreillard, colymbus auritus, L. S. m. Espèce de chauve-souris, vespertilio auritus, L.
L'oreillard est peut-être plus commun que la chauve-souris.... il a.... les oreilles d'une grandeur démesurée , BUFF. , Quadrup. t. II, p. 337
Ét. Geoffroy St-Hilaire a séparé des vespertilions un sous-genre oreillard, plecotus.
Oreille.