ORDINAIREMENT

Prononciation : or-di-nê-re-man
Nature : adv.

À l'ordinaire.
Ordinairement ceux qui sont dans les emplois de la guerre croient que c'est une prééminence de l'épée de ne s'assujétir à aucune loi , BOSSUET , Gornay.
Il a toujours méprisé les vanteries ridicules dont il arrive assez ordinairement que la noblesse étourdit le monde , BOSSUET , ib.
Au milieu des jeux et des assemblées où l'âme se dissipe ordinairement, celle de Marie-Thérèse se recueillait en elle-même , FLÉCH. , Mar.-Thér.
M. de Lamoignon disait ordinairement qu'il y avait peu de différence entre un juge méchant et un juge ignorant , FLÉCH. , Lamoignon.
Qu'elle vienne samedi ou dimanche après dîner à Saint-Cyr ; ce sont les jours où j'y vais le plus ordinairement , MAINTENON , Lett. au card. de Noailles, 3 mai 1700
Les rois de Macédoine étaient ordinairement des princes habiles , MONTESQ. , Rom. 5
XVIe s.
Ordinairement , AMYOT , Lyc. 46
Ordinaire, et le suffixe ment. ORDINAIREMENT. - HIST. Ajoutez : XIVe s.
Nos connestables, mareschaux, chambellans.... ne feront citer ou appeller aucunnes personnes de nostredit païs hors du lieu où ilz doivent respondre ordinairement, fors en action pure personele (1381) , VARIN , Archives administr. de la ville de Reims, t. III, p. 513