ORCHESTRE

Prononciation : or-kè-str'
Nature : s. m.

1Terme d'antiquité. La partie du théâtre des Grecs consacrée à la danse et aux évolutions du choeur. À Rome, le lieu où se plaçaient les sénateurs et les vestales, dans les théâtres. 2Dans nos théâtres, la partie contiguë à la scène et un peu au-dessous d'elle, où se placent les musiciens instrumentistes.
Il me semble que je n'ai été jusqu'ici que dans le parterre, ou tout au plus dans l'orchestre à jouer et à badiner avec les violons , RETZ , I, 59
Il est nécessaire de vérifier l'accord général des instruments avant d'entrer à l'orchestre , FÉTIS , Manuel des compositeurs, III, 5
3Par la métonymie du contenant pour le contenu, les musiciens qui occupent l'orchestre. Cet orchestre est excellent. Il fait partie de l'orchestre de l'Opéra. Chef d'orchestre, celui qui est assis au pupitre du milieu, et plus haut que les autres concertants, et qui les dirige avec l'archet ou le bâton de mesure. Habeneck, Valentino ont été d'excellents chefs d'orchestre. Par assimilation, toute réunion de musiciens instrumentistes assez considérable pour que les violons, les altos et les basses y soient en nombre. L'orchestre du Conservatoire. Les premières symphonies de Haydn, qui ne contiennent outre le quatuor que deux cors et deux hautbois, montrent combien son orchestre était alors peu nombreux. En termes de musique, dans une partition, l'ensemble des parties instrumentales, à l'exclusion des voix. L'orchestre est bien plus travaillé dans les partitions modernes que dans celles du siècle dernier. Par moquerie, ensemble de gens faisant une musique ridicule ou détestable.
Qu'un rire inextinguible éclate à votre nom, Qu'un orchestre inhumain en sifflant vous salue , C. DELAV. , les Comédiens, IV, 6
4Ensemble quelconque d'instruments.
Il est une vérité incontestable, c'est qu'un orchestre n'est jamais parfaitement d'accord , FÉTIS , Manuel des compos. III, 5
Il y a trois sortes d'orchestres qui, par leur destination, doivent être disposés de manières différentes : ce sont l'orchestre de l'opéra, celui du concert, et celui de la musique d'harmonie , FÉTIS , ib. III, 4 Par analogie.
[Mon violon] C'était l'orchestre du village ; Plus de fêtes, plus d'heureux jours , BÉRANG. , Violon brisé.
Orchestre monstre, se dit quelquefois d'un orchestre où le nombre des exécutants est très considérable.
5Se dit de certains rangs de stalles ou fauteuils destinés au public, et qui sont placés, dans nos théâtres, entre le parterre et l'orchestre proprement dit ; on dit assez généralement l'orchestre des musiciens, l'orchestre des spectateurs. Fauteuil d'orchestre. Stalles d'orchestre. Un orchestre se dit pour une place d'orchestre. La partie du public placée à l'orchestre.
L'orchestre était muet, le parterre en balance , C. DELAV. , les Comédiens, V, 1
6Orchestre est quelquefois synonyme d'orchestration. Ce compositeur excelle dans l'orchestre. L'orchestre de Meyerbeer est toujours savant. Orchestre a été féminin, suivant l'étymologie :
L'orchestre étant située, comme je l'ai dit... , ROLLIN , Hist. anc. Oeuvr. t. V, p. 145 Aujourd'hui il est masculin.
Terme dérivé du verbe grec qui signifie danser.