OPIAT

Prononciation : o-pi-a ; l'Académie dit qu'on prononce le t, mais cela n'est pas conforme à l'usage le plus général
Nature : s. m.

1Électuaire où il entre de l'opium. 2Abusivement. Un électuaire quelconque, mais surtout électuaire magistral. 3Pâte pour nettoyer les dents.
Il dit que l'opiat, la guimauve et le reste Ont été pour ses dents un remède funeste , DESHOUL. , t. I, p. 284
J'ai connu un homme sans nom qui avait amassé des richesses immenses par le débit d'un nouvel opiat pour les dents , VAUVENARGUES. , Dial. XVII, Renaud et Jaf. Furetière fait la distinction de opiat, substantif masculin, et opiate, substantif féminin.
XVIe s.
Opiatte cordialle , RAB. , Pant. V, Prol.
C'est le breuvage qui nous infatue et endort, comme une opiate bien sucrée, et qui sert de medicament narcotique, pour stupefier nos membres , Sat. Mén. p. 161
Conserves, opiates, poudres , PARÉ , V, 16
Terme grec signifiant suc (voy. OPIUM).