opacite

Prononciation : o-pa-si-té
Nature : s. f.

1Propriété qu'ont certains corps d'intercepter la lumière, même lorsqu'ils ont peu d'épaisseur.
Si l'on applique l'un sur l'autre deux verres épais et colorés l'un en rouge, l'autre en vert, ils produiront une opacité parfaite, quoique chacun d'eux, pris séparément, soit transparent , BRISSON , Traité de phys. t. II, p. 360, dans POUGENS
Newton prétend, et je crois avec raison, que l'opacité des corps vient de la multitude des réfractions et réflexions qui ont lieu dans leurs parties intérieures , BRISSON , ib. p. 410 Fig.
Quoi ! l'esprit le plus beau de tout notre hémisphère Voit de l'opacité parmi tant de lumière ! , BOURSAULT , Fables d'Ésope, I, 6
2Absence de lumière.
L'éruption d'un fleuve souterrain a fait dresser des autels ; les fontaines d'eaux thermales ont un culte ; l'opacité de certains bois les a rendus sacrés , DIDER. , Claude et Ner. II, 8
XVIe s.
Opacité , COTGRAVE ,
Lat. opacitatem, d'opacus, opaque.