ONGLE

Prononciation : on-gl'
Nature : s. m.

1Lame dure, cornée, demi-transparente, qui revêt l'extrémité dorsale des doigts et des orteils.
Est-ce par l'ongle long qu'il porte au petit doigt Qu'il s'est acquis chez vous l'estime où l'on le voit ? , MOL. , Mis. II, 1
Il y a plusieurs endroits de la terre où l'on se laisse croître les ongles, pour marquer que l'on ne travaille point , MONTESQ. , Esp. XIX, 9
Les ongles sont plus petits dans l'homme que dans tous les autres animaux ; s'ils excédaient beaucoup les extrémités des doigts, ils nuiraient à l'usage de la main , BUFF. , Hist. natur. hom. Oeuv. t. IV, p. 320
Les habitants de Taïti laissent toute leur longueur aux ongles, excepté à celui du doigt du milieu de la main droite , BOUGAINVILLE , Voy. t. II, p. 77, dans POUGENS
Ces Russes ajoutèrent qu'ils s'étonnaient surtout de notre sécurité à l'approche de leur puissant hiver : dans quinze jours, s'écriaient-ils, vos ongles tomberont, vos armes s'échapperont de vos mains engourdies et à demi mortes , SÉGUR , Hist. de Nap. VIII, 10 Il n'est crû que par les cheveux et par les ongles, se dit d'un nain. Terme de manége. Ongles du poing de la bride, les ongles de la main gauche. Populairement. Ongles de velours, ongles sales et mal soignés. Fig. et par plaisanterie. Avoir des ongles en deuil, en demi-deuil, les avoir noirs de saleté. Fig. Rogner les ongles à quelqu'un, les lui rogner de bien près, lui diminuer son pouvoir, ses profits.
Des princes qui avaient assez de courage pour rogner les ongles aux Samuels et aux Grégoires , VOLT. , Dial. XXIV, 5
Couper les ongles, enlever la partie libre qui croît constamment ; et fig. ôter à quelqu'un ce qui fait sa force, son talent, etc.
C'est bien assez de me couper les ongles moi-même de bien près, sans qu'un censeur vienne encore me les couper jusqu'au sang , D'ALEMB. , Lett. à Voltaire, 17 janv. 1765
Songez donc que Bertrand a les ongles coupés , D'ALEMB. , ib. 26 févr. 1774
Fig. Avoir de l'esprit jusqu'au bout des ongles, en avoir beaucoup. Être quelque chose jusqu'aux ongles, l'être tout à fait.
Mme de Mauconseil, qui est d'Argenson jusque sous les ongles , Mme DE CHATEAUROUX , Correspond. p. 254, dans POUGENS
Ils ne veulent pas qu'on les traite comme des ouvriers, et ils sont ouvriers jusqu'aux ongles , VAUVENARGUES. , Nouv. max. 68
Il a bien rongé ses ongles, se dit d'un homme qui a beaucoup travaillé à un ouvrage d'esprit.
J'ai fait cent tours sous mon portique, Rongé mes ongles bien et beau, Pour en style macaronique Tirer encor de mon cerveau Quelque vieux rébus pathétique , CHAUL. , Rép. à la duch. du Maine.
Ronger ses ongles, manger ses ongles, mordre ses ongles, se dit aussi de celui qui est en proie à l'impatience, au chagrin.
Elle pleure, et ses ongles ronge , SCARRON , Virg. IV
Avoir du sang aux ongles, sous les ongles, au bout des ongles, avoir du coeur.
Si nos ennemis avaient du sang aux ongles , SÉV. , 5 août 1676
Fig. Avoir bec et ongle, savoir bien se défendre en toutes manières. Rubis sur l'ongle, voy. RUBIS. Fig. Savoir une chose sur l'ongle, la savoir couramment, très bien.
2Griffes de plusieurs animaux.
Un enfant.... De qui par pitié j'ai dérobé les jours Aux ongles des lions, aux griffes des vautours , CORN. , Oedipe, V, 4
Tout cet orgueil [du coq vainqueur] périt sous l'ongle du vautour , LA FONT. , Fabl. VII, 13
Eux venus, le lion par ses ongles compta , LA FONT. , ib. I, 6
Le monstre des forêts [un lion], furieux de sa blessure, imprimait déjà ses ongles sanglants dans le flanc du monarque , VOLT. , Princ. de Babyl. 1
Tel ce terrible oiseau qui porte le tonnerre, Par ses ongles tranchants enlève de la terre Le cygne au blanc plumage ou le lièvre peureux , DELILLE , Én. IX Fig.
Nous voulons bien [nous protestants] ressembler à des brebis, nous contenter de bêler comme elles, et nous couvrir de leur peau, pendant que nous serons faibles ; mais quand les dents et les ongles nous seront venus comme à de jeunes lions.... , BOSSUET , 5e avert. 14
À l'ongle on connaît le lion, c'est-à-dire on reconnaît aux moindres traits un homme d'un grand talent, d'un grand caractère. C'est l'ongle du lion, se dit d'un trait qui décèle un grand talent, un grand caractère.
3Par extension, sabot des solipèdes ou des ruminants. Chute de l'ongle.
On dit que les nymphes le nourrissaient [Épiménide], et qu'il gardait dans l'ongle d'un boeuf la manne qu'elles lui apportaient , FÉN. , Épimén.
Et ma lyre aux fibres d'acier A passé sur ces âmes viles, Comme sur le pavé des villes L'ongle résonnant du coursier , V. HUGO , Odes, II, 10
4Terme de zoologie. Dent recourbée qui termine les pattes des insectes. 5Se dit de divers opercules des coquilles. 6Par analogie. Instrument crochu de fer.
J'ai vu couler leur sang sous les ongles de fer , ROTR. , St Genest, III, 2
Ces voiles où sont-elles, Qu'armaient les infidèles, Et qui prêtaient leurs ailes à l'ongle des brûlots ? , V. HUGO , Orient. 5
7Terme de chirurgie. Ongle, traduction française du mot grec onyx, variété du ptérygion en forme d'ongle. Sorte d'hypopyon consistant en un abcès, qui a l'aspect d'un croissant, entre l'iris et la cornée. Terme de fauconnerie. Maladie qui survient à l'oeil des oiseaux par l'effet d'un chaperon trop serré ou de quelque rhume. Le genre d'ongle a été longtemps incertain ; au XVIIe siècle, Chifflet, Gramm. p. 250, remarque qu'il vaut mieux le faire masculin.
Cependant plusieurs le faisaient féminin : Elle [l'alouette] sent son ongle maline [de l'autour] , LA FONT. , Fabl. VI, 15 Aujourd'hui il est masculin.
XIe s.
Al ungle de petit dei , Lois de Guill. 13
XIIe s.
Des-ci as ongles sont armé sans faillance , Ronc. p. 134
Entre ses ongles [le faucon] me saisit maintenant , ib. p. 164
Bernier l'oï, tout a le sens changié ; De poor tranble dès qu'en l'ongle del pié , Raoul de C. 114
XIIIe s.
À ses ongles [elle] s'estoit un peu esgratinée , Berte, LXXXII
Li enherbemens [empoisonnement] ne fu mie à mort ; mais li ongle li cheïrent des piés et des mains , Chr. de Rains, p. 49
S'en tes ongles a point de noir, Ne l'i laisse pas remanoir , la Rose, 2178
XIVe s.
Il advient souvent aux chiens une maladie es yeux qu'on appelle ongle , Modus, f° XLIV
Il appartient principalement au juge garder et tenir à l ungle et au point touts lez drois , ORESME , Eth. 162
XVe s.
Voudroit vos ongles vous avoir coppées jusques au sang, et reployé la corne de vostre povoir en confusion basse , CHASTEL. , Chr. des d. de Bourg. II, 25
Vouloit toutefois maintenir le sien, et le tenir aux ongles , CHASTEL. , Élog. de Charles le Hardi.
Son aïeul [de ta femme], son frere et son oncle Et son pere doiz tu à l'ongle Honourer, amer, conjouir , E. DESCH. , Miroir de mariage, p. 38
On me dira que je chasse bien contre ongle ; car je ne quiers que à monstrer exemple de magnanimité qui est vertu contendant à honneur, et je monstre exemple de trahison très deshonneste et de très frauduleuse deception , Hist. de la Toison d'or, t. I, f° 41, dans LACURNE
XVIe s.
Le cheval de Cesar avoit l'ongle couppée en forme de doigts , MONT. , I, 36
Je me travaillois d'entrouvrir mon pourpoinct à belles ongles , MONT. , II, 56
J'ay pu me mesler des charges publicques, sans me despartir de moy, de la largeur d'une ongle , MONT. , IV, 152
Il fit faire un beau lit de marbre poli à l'ongle [c'est-à-dire parfaitement, en latin ad unguem] , YVER , p. 547
Ce que vous faites, s'appelle proprement se mettre entre l'ongle et la chair [mettre le doigt entre l'arbre et l'écorce] , CARL. , II, 7
Il sort promptement pour destourner la beste à vingt ongles [une femme], la faisant sortir par une petite porte , CARL. , VI, 5
Arracher un ongle entrant en la chair , PARÉ , Introd. 2
Pterygion : ungle, c'est une excroissance de chair fibreuse, laquelle petit à petit couvre la conjonctive, venant d'un angle de l'oeil : et pour ce est dit comme ongle , PARÉ , XV, 5
Le cheval a l'ongle forte , PARÉ , Anim. 1
Il a les ongles fort pointus , PARÉ , Monstr. app. 1
Le premier, comme vous savez et moi aussi, a un peu les ongles bien pales pour une charge où il ne faut rien craindre, et estre tousjours au peril , SULLY , Mém. t. III, p. 211, dans LACURNE
C'est belle bataille des chiens et des chats, chascun a des ongles , COTGRAVE ,
Picard, ongue ; prov. ongla, ungla ; esp. uña ; port. unha ; ital. unghia, ugna ; du lat. ungula, diminutif de unguis, le même que le grec ; persan, nâkhèn ; sanscr. nakha ; russe, nógot ; all. Nagel ; angl. nail ; le latin paraît avoir comme le grec, subi la prosthèse d'une voyelle. ONGLE. Ajoutez : 8Coup d'ongle, coup porté avec l'ongle, égratignure. Fig.
Nous ne sommes pas renversés d'un seul effort ; nous avons quelque coup d'ongle, et d'une heure à l'autre perdons quelque chose de notre vigueur , MALH. , Lexique, éd. L. Lalanne.
Ajoutez : 2. Dans les plus anciens exemples rapportés à l'historique, on ne voit pas de quel genre ongle était. Ici le genre est déterminé et il est féminin : XIIe s.
Il [les chameaux] n'ont mie l'ungle fendue , li Dialoge Gregoire lo pape, 1876, p. 353