OMBILIC

Prononciation : on-bi-lik
Nature : s. m.

1Terme d'anatomie. Nombril. 2En botanique, on nommait ainsi le hile. Dans les fruits, petite couronne, dite aussi oeil, formée par les dents du calice ou par les vestiges du style ; dans les graines, le hile ou la cicatrice marquant le point par où elles tenaient au placenta. Petite élévation que présente le centre du chapeau de certains champignons. 3En général, dépression ou élévation au centre d'une surface.
Tubercules très noirs, à rebord, ayant en outre un ombilic proéminent, et souvent quelques rides en spirale sur leur disque , RAMOND , Instit. Mém. scienc. 1823, t. VI, p. 128
4Terme de géométrie. Nom que l'on donne aux points d'une surface courbe, pour lesquels les rayons de courbure de toutes les sections normales sont égaux entre eux. 5Orifice intérieur du tube des plumes, par lequel pénètre le bulbe. 6Enfoncement conique, de la base au sommet, qu'on aperçoit dans les coquilles spirales. XVIe s.
L'umbilic que les matrones appellent petit boyau , PARÉ , t. II, p. 631
Les sucs de laictue, de cichorée, d'ombilic de Venus, de morelle , PARÉ , XXI, 3
Provenç. ambouilh, umbrilh, ombilic, umbelic ; port. umbigo ; du lat. umbilicus ; comparez NOMBRIL.