olivatre

Prononciation : o-li-vâ-tr'
Nature : adj.

Qui est de couleur d'olive.
Je vois passer sous mes yeux tous ces visages différents, les uns blancs, les autres noirs, les autres basanés, les autres olivâtres , FONTEN. , Mondes, 1er soir.
Les Tunquinois sont de belle taille et d'une couleur un peu olivâtre , BUFF. , Hist. nat. Oeuv. t. V, p. 32 Avec un sens péjoratif.
Cette soeur avait nom dame Anne, Teint olivâtre et nez de canne , SCARR. , Virg. IV
Il n'y a jamais eu dans le sérail du grand seigneur de sultane si orgueilleuse de sa beauté, que le plus vieux et le plus vilain mâtin ne l'est de la blancheur olivâtre de son teint, lorsqu'il est dans une ville du Mexique , MONTESQ. , Lett. pers. 78
Une lueur olivâtre et blafarde éclairait seule tous les objets de la terre, de la mer et des cieux , BERN. DE ST-P. , Paul et Virg.
Olive, et la finale péjorative âtre.