OFFRANT

Prononciation : o-fran
Nature : s. m.

Terme de pratique. Celui qui offre. Au plus offrant, à celui qui offre le plus haut prix d'une chose mise à l'enchère.
Et comme au plus offrant débite la justice , RÉGNIER , Sat. X
Ils [les poëtes] donnent l'immortalité au plus offrant ; un brevet de demi-dieu va pour un habit de drap de Hollande , SCARR. , Épît. dédic. Oeuv. t. I, p. 157, dans POUGENS
Ils [les prétoriens] s'emportent jusqu'à le vendre [l'empire] au plus offrant , BOSSUET , Hist. III, 7
De mes sonnets flatteurs lasser tout l'univers, Et vendre au plus offrant mon encens et mes vers , BOILEAU , Sat. I
On dit souvent dans les encans : au plus offrant et dernier enchérisseur.
XVe s.
Et se bailloient les eglises au plus offrant et dernier encherisseur , JUVÉN. , Charles VI, 1414
XVIe s.
Ils exposerent publiquement en vente au plus offrant, à l'encant, les biens et les personnes , AMYOT , Cam. 15