OEUVRE

Prononciation : eu-vr'
Nature : s. f.

1Ce qui est fait et demeure fait, à l'aide de la main.
Celui qui nous a faits est celui qui nous a faits à sa ressemblance ; nous sommes tout ensemble et les oeuvres de ses mains et ses images , BOSSUET , la Vallière. C'est l'oeuvre de Notre-Dame qui ne finit jamais, se disait à Paris de choses durant trop longtemps, à cause qu'on prétendait qu'il y avait quelque reste de voûte à faire à cette église qu'on ne voulait pas achever. Oeuvre de main, travail qui exige une main habile d'ouvrier.
Les teinturiers seront payés par préférence [sur le prix des soies saisies et vendues], pour lesdites teintures,.... attendu que c'est une oeuvre de main, et que lesdites teintures augmentent le prix desdites marchandises , Règlement sur les manufact. août 1669, teinturiers en soie, laine et fil, art. 87
Il ne fait oeuvre de ses dix doigts, il ne fait rien.
Employer ce jour salutaire [dimanche] à ne faire oeuvre de ses doigts , VOLT. , Filles de Minée.
Oeuvre à l'aiguille, s'est dit, dans le moyen âge, de mosaïques en pièces d'étoffes cousues. Mettre la main à l'oeuvre, travailler à une chose.
Il a fallu plusieurs fois [pour faire l'Encyclopédie] se procurer les machines, les construire, mettre la main à l'oeuvre, se rendre, pour ainsi dire, apprenti, et faire soi-même de mauvais ouvrages pour apprendre aux autres comment on en fait de bons , D'ALEMB. , Disc. prélim. t. I, p. 318, dans POUGENS
Fig.
Mettons la main à l'oeuvre sérieusement, et commençons chacun par nous-mêmes la réformation de l'Église , BOSSUET , Sermons, sur l'Église, 3
Mettre en oeuvre, employer à quelque usage.
Bientôt vous aurez à recevoir une compagnie qui vous fera mettre en oeuvre le colombier et la garenne, et même la basse-cour , SÉV. , 8 juill. 1672
L'art de mettre le bois et le fer en oeuvre , FÉN. , Tél. VIII
Fig. Ce poëte excelle à mettre en oeuvre les idées d'autrui. Mettre toute sorte de remèdes en oeuvre pour guérir.
Je souhaite de mettre en oeuvre les résolutions que j'ai prises , SÉV. , 440
Je viens de voir un prélat qui était à l'oraison funèbre [du prince de Condé] ; il nous a dit que monsieur de Meaux s'était surpassé lui-même, et que jamais on n'a fait valoir ni mis en oeuvre si noblement une si belle matière , SÉV. , à Bussy, 10 mars 1687
Julien met tout en oeuvre pour détruire le christianisme , BOSSUET , Hist. II, 7
Ils n'ont pas de quoi mettre leurs vertus en oeuvre , LA BRUY. , XI
Mettre en oeuvre des personnes, les employer. Il est excellent ouvrier, c'est dommage qu'on ne le mette pas en oeuvre.
Mettez-nous en oeuvre, et vous en serez contente , SÉV. , 303
Je mettrai l'abbé Charrier en oeuvre, quand il sera temps , SÉV. , 567
La princesse de Bade.... a un cuisinier admirable, mais elle est bien aise de ne le pas mettre en oeuvre sans de grandes occasions , SÉV. , 29 nov. 1684
Je vous dirai seulement que, plus vous me mettrez en oeuvre, plus souvent je vous aurai obligation , BOURSAULT , Lett. nouv. t. II, p. 264, dans POUGENS
Les pauvres et les petits ont soin de les [leurs enfants] mettre en oeuvre pour en tirer des services , BOURDAL. , Dominic. I, Oisiveté, 279
En s'avilissant à des fonctions qui n'ont de grand que les noms et les passions des hommes qui les mettent en oeuvre , MASS. , Confér. Fuite du monde.
Mettre à l'oeuvre, faire commencer un travail à quelqu'un, le mettre à un travail. Se mettre à l'oeuvre, au travail, agir. On dit dans le même sens : être à l'oeuvre, être en oeuvre, se mettre en oeuvre.
Elle se mettrait en oeuvre , SÉV. , 135
2Main-d'oeuvre, voy. ce mot à son rang. 3Maître des oeuvres, officier qui avait juridiction et inspection sur les ouvrages de maçonnerie et de charpenterie. Maître des basses oeuvres, vidangeur. Dans une ordonnance de septembre 1608, les maîtres de ce métier sont nommés maîtres des basses oeuvres. Maître des hautes oeuvres, le bourreau, ainsi dit parce que son office dépendait de la haute justice.
Qu'on fasse ajuster cette salle proprement, afin d'y recevoir tous ceux qui me feront l'honneur de se trouver à la dissection du corps que me doit envoyer le maître des hautes oeuvres , HAUTEROCHE , Crisp. méd. II, 1
On dit aussi en ce sens : exécuteur des hautes oeuvres.
Dans la vue d'inspirer plus d'horreur pour le crime, l'entrée de la ville est interdite à l'exécuteur des hautes oeuvres , BARTHÉL. , Anach. ch. 73
4Au masc. Terme d'architecture. Oeuvre, les oeuvres, la bâtisse. Les oeuvres sont hors de terre, se dit en parlant d'un bâtiment dont les murs commencent à s'élever au-dessus des fondations. Gros oeuvre, les murailles les plus grosses. Dans oeuvre, loc. adv. Dans le corps du bâtiment. Ce cabinet est pratiqué dans oeuvre. Cet escalier est dans oeuvre. Hors d'oeuvre, loc. adv. Hors des gros murs, en saillie. Cet escalier est hors d'oeuvre. Substantivement. Un hors-d'oeuvre, une pièce en saillie, qui ne fait pas partie de l'ordonnance générale. On nomme aussi hors-d'oeuvre, dans les bâtiments, certaines pièces, telles que les cabinets, une galerie, etc. qui tiennent au corps de logis par un de ses côtés. Mesure hors d'oeuvre ou hors oeuvre, mesure d'un bâtiment depuis l'angle extérieur d'un mur jusqu'à l'angle extérieur de l'autre mur ; mesure dans oeuvre, mesure prise à l'intérieur des murs. Ce bâtiment a tant de mètres hors d'oeuvre ou hors oeuvre.
Non loin du temple d'Apollon, il en existe un second qui, dans oeuvre, n'a qu'environ dix-sept pieds de long sur dix et demi de large , BARTHÉL. , Anach. ch. 41
Sous oeuvre, en sous-oeuvre (avec un trait d'union), loc. adv. Sous la bâtisse, sous le mur. Travailler sous oeuvre. Reprendre un mur en sous-oeuvre, en réparer les fondations, le rebâtir par le pied. Reprises en sous-oeuvre, se dit, en bâtisse, de l'opération par laquelle on rebâtit sous la partie supérieure d'une construction. Fig. Reprendre un travail sous oeuvre, en sous-oeuvre, le corriger. À pied d'oeuvre, à la proximité du bâtiment que l'on construit. Le moellon se trouvait à pied d'oeuvre.
5Fig. Hors d'oeuvre, hors de la place ou du temps accoutumé.
Cette lettre est écrite hors d'oeuvre chez Trochanire , SÉV. , 36
J'écris ceci hors d'oeuvre pour vous divertir , SÉV. , 26 juill. 1677
Sans ce gentilhomme qui est toujours chez vous, à ce qu'on dit, je ne vous rendrais pas une visite aussi hors d'oeuvre que celle-ci , DANCOURT , la Folle enchère, sc. 18
Ces gens d'un état fort commun qui, malgré leur complaisance pour les grands et leur impertinence avec leurs égaux, seront toujours hors d'oeuvre , DUCLOS , Consid. moeurs, ch. 11 Qui, dans un ouvrage de littérature ou d'art, est accessoire, ne fait pas partie essentielle du sujet. Cette description est hors d'oeuvre. Groupe de figures qui dans un tableau est hors d'oeuvre.
La liaison des scènes qui semblent, s'il m'est permis de parler ainsi, incorporer Sabine dans cette pièce, au lieu que, dans le Cid, toutes celles de l'Infante sont détachées, et paraissent hors d'oeuvre , CORN. , Horace, Examen
Ce supplément de sermon du P. de la Rue sur les quiétistes dura une demi-heure, et se montra tout à fait hors d'oeuvre , SAINT-SIMON , 45, 20
Supposition injurieuse, et tout à fait hors d'oeuvre , MARIVAUX , Fauss. confid. III, 6
Si Olindo et Sophronia [dans la Jérusalem délivrée], près d'être les victimes de leur religion, étaient éclairés et disaient un mot de ce qui doit arriver ! mais ils sont entièrement hors d'oeuvre , VOLT. , Ess. poés. ép. 7
Substantivement. Un hors-d'oeuvre, ce qui dans un ouvrage ne fait pas partie essentielle du sujet (avec un trait d'union). Cette description est un hors-d'oeuvre. Au plur. Des hors-d'oeuvre. Terme de cuisine. Mets tels que radis, beurre, anchois, etc. servis après le potage et pendant le premier service (ainsi dits, parce que, originairement, ils ne faisaient pas partie de l'ordre régulier dans lequel les plats principaux étaient rangés). On servit plusieurs hors-d'oeuvre.
Il n'oublie pas le hors-d'oeuvre, le fruit et les assiettes , LA BRUY. , XI
Quelques-uns prétendent qu'en ce sens l'h ne s'aspire pas ; c'est une erreur. Au plur. Des Hors-d'oeuvre.
6Au fém. En termes de joaillerie, oeuvre, l'enchâssure d'une pierre, le chaton dans lequel une pierre est enchâssée. Son diamant sortit de l'oeuvre et tomba. Mettre en oeuvre une pierre précieuse, l'enchâsser. Mettre une pierre hors d'oeuvre, la tirer de son chaton et de la bague où elle est. Vendre une pierre hors d'oeuvre, la vendre hors de la bague où elle était enchâssée. Cette pierre est hors d'oeuvre, elle n'est pas encore montée, ou elle est sortie de sa monture. Fig. Il met toutes pierres en oeuvre, se dit d'un homme vigilant qui emploie tous les moyens pour arriver à ses fins. 7Terme de marine. Oeuvres mortes, la partie qui est au-dessus de la flottaison, et pour laquelle on emploie du bois plus léger. Oeuvres vives, la partie immergée ou carène, et pour laquelle on emploie le bois le plus dur.
Les vaisseaux anglais, beaucoup plus petits que ceux des Espagnols, ne devaient pas résister au choc de ces citadelles mouvantes [l'invincible Armada], dont quelques-unes avaient leurs oeuvres vives de trois pieds d'épaisseur, impénétrables au canon , VOLT. , Moeurs, 166
Atelier de grosses oeuvres, l'atelier où, dans un arsenal, on fait les cabestans, les roues de gouvernail, et autres forts objets d'installation. Ancien terme de marine. Oeuvre de marée, le radoub qui se donne au vaisseau échoué sur les vases, pendant que la mer est basse.
8Terme d'eaux et forêts. Bois d'oeuvre ou à oeuvrer, les bois autres que les bois de chauffage. 9Au plur. Les oeuvres, les labours, façons de vignes ou autres cultures. 10Oeuvres blanches, gros outils à fer tranchant dont se servent les taillandiers. Tout ce qui est fait et demeure fait d'une façon quelconque. Les oeuvres de Dieu. Les oeuvres de la nature.
Ô cruel souvenir de ma gloire passée ! Oeuvre de tant de jours en un jour effacée ! , CORN. , Cid, I, 7
Et faisons publier par toute l'Italie : La liberté de Rome est l'oeuvre d'Émilie , CORN. , Cinna, I, 11
Montrons que sa fortune est l'oeuvre de nos mains , CORN. , Pomp. V, 1
Quoi ! se pourrait-il faire Qu'à l'oeuvre de ses mains Rome devînt contraire ? , CORN. , Nicom. IV, 5
L'oeuvre perd de son prix à trop délibérer , ROTROU , Bélis. III, 2
Ne faites point, seigneur, par l'offre d'un salaire, D'une action de gloire une oeuvre mercenaire , ROTROU , Vencesl. III, 6
Si mon oeuvre n'est point un assez bon modèle, J'ai du moins ouvert le chemin ; D'autres pourront y mettre une dernière main , LAFONT. , Fabl. XI, Épilogue.
Le démon a fait son oeuvre en eux , BOSSUET , Var. 11
Dieu avait fait regarder à M. le Tellier le devoir de juge où il était appelé, comme le moyen particulier qu'il lui donnait pour accomplir l'oeuvre de son salut , BOSSUET , le Tellier.
Est-ce Dieu, sont-ce les hommes Dont les oeuvres vont éclater ? , RAC. , Esth. II, 9
Qu'est-ce que toutes ces vanités, tous ces plaisirs pour qui est dégoûtée du monde et de ses oeuvres ? , MAINTENON , Lett. à Mme de St-Géran, t. II, p. 101, dans POUGENS
Jésus....pour y commencer sa mission et faire l'oeuvre de son Père , MASS. , Carême, Temples.
Ne voulant plus d'oeuvre de travail, il m'en fallait une d'amusement, qui me plût et qui ne me donnât de peine que celle qu'aime à prendre un paresseux , J. J. ROUSSEAU , 5e promenade.
De son oeuvre imparfaite il [Dieu] détourna sa face , LAMART. , Méd. I, 7 Jamais un tel n'y fit oeuvre, locution peu usitée maintenant, qui signifie par exagération que même un maître consommé n'aurait pu faire aussi bien. Il compose des vers admirables ; jamais Boileau n'y fît oeuvre. (L'Académie écrit fit ; mais, sans accent, la locution ne se comprend pas : n'y fit, n'y ferait.) Ironiquement. Voilà de vos oeuvres, se dit à quelqu'un qui a fait quelque grosse maladresse. Tu n'auras pas oeuvre faite entre nous, tu n'es pas au bout de tes peines.
11Toute sorte d'actions morales.
Je me réserve à parler comme je dois d'une si rare vertu en mon grand ouvrage, où je rends à chacun selon ses oeuvres , BALZ. , liv. I, lett. 11
Retirez-vous de moi, vous qui faites des oeuvres d'iniquité , SACI , Bible, Évang. St Math. VII, 23
Le coeur sage et intelligent s'abstiendra du péché, et il réussira dans les oeuvres de justice , SACI , ib. Ecclésiastiq. III, 32
Lorsque vous aurez péché devant le Seigneur en l'irritant par les oeuvres de vos mains , SACI , ib. Deutéron. XXXI, 29
Oeuvres extérieures : il n'y a rien de si périlleux que ce qui plaît à Dieu et aux hommes , PASC. , Pens. XXV, 127, édit. HAVET.
Ainsi les faux justes : ils font de bonnes oeuvres et de méchantes , PASC. , Jésus-Christ, 13, éd. FAUGÉRE.
Faites des oeuvres dignes de pénitence , PASC. , Prov. XVIII
Ceux qui font des oeuvres dignes de leur foi , BOSSUET , Hist. II, 13
Ne sont-ce pas là, mondain voluptueux et impudique, les oeuvres de ténèbres, à quoi se passe toute votre vie ? , BOURD. , Sur le scandale, 1er avent, p. 99
Je vois des enfants égarés revenir en foule au sein de leur mère [lors de la révocation de l'édit de Nantes], la justice et la vérité détruire les oeuvres de ténèbres et de mensonge , FLÉCH. , le Tellier.
Il faut rendre à chacun selon ses oeuvres , VOLT. , Zadig, 7 Bonnes oeuvres, actions inspirées par une morale pure et active.
Nous savons que toutes les vertus, le martyre, les austérités et toutes les bonnes oeuvres sont inutiles hors de l'Église et de la communion du chef de l'Église, qui est le pape , PASC. , Lett. à Mlle de Roannez, 1
C'est de saintes méditations, c'est de bonnes oeuvres, c'est ces véritables richesses que vous enverrez devant vous au siècle futur, qui vous inspireront de la force [au moment de la mort] , BOSSUET , le Tellier.
Dirai-je qu'il se renferma en lui-même, et ne montra de ses bonnes oeuvres qu'autant qu'il en fallait pour édifier les peuples ? , FLÉCH. , Lamoignon.
J'envie bien l'état de cet homme qui passe sa vie en bonnes oeuvres , MAINTENON , Lett. à Mme de Caylus, t. VI, p. 210, dans POUGENS
En un sens plus restreint, bonnes oeuvres, les charités que l'on fait, soit pour soulager les pauvres, soit pour des fondations pieuses ou charitables.
Je vous demande pardon, monseigneur, de vous en fatiguer ; mais ce serait une bonne oeuvre, et c'est une grande excuse , MAINTENON , Lett. au card. de Noailles, 1701
L'évêque de Rennes joignait à ses bonnes oeuvres le mérite de les cacher sincèrement et de bonne foi , D'ALEMB. , Éloges, Vaureal.
Absolument. Les oeuvres, les actions méritoires.
Mes frères, que servira-t-il à quelqu'un de dire qu'il a la foi, s'il n'a point les oeuvres ? la foi le pourra-t-elle sauver ? , SACI , Bible, St Jacq. Épît. cath. II, 14
Si la reine d'Angleterre avait été plus fortunée, son histoire serait plus pompeuse, mais ses oeuvres seraient moins pleines , BOSSUET , Reine d'Anglet.
Sur le mérite des oeuvres, l'Église catholique croit que la vie éternelle doit être proposée aux enfants de Dieu, et comme une grâce qui leur est miséricordieusement promise par Notre Seigneur Jésus-Christ, et comme une récompense qui leur est fidèlement rendue en vertu de cette promesse , BOSSUET , Projet de réunion, explic. diff. points de controv. oeuvres.
Particulièrement, dans saint Paul, les oeuvres, les actes rigoureusement conformes à la loi et les pratiques minutieuses que les Juifs y rattachaient Oeuvres de miséricorde, celles qui ont pour objet la charité envers le prochain. Gagner les oeuvres de miséricorde, faire certaines actions de charité, comme d'assister les malades, etc. Oeuvres pies, les oeuvres que la piété fait faire, que l'on fait en vue de Dieu. Faire des legs aux hôpitaux et autres oeuvres pies.
Vous repentiriez-vous d'avoir fait oeuvre pie ? , REGNARD , le Légat. V, 7
Oeuvres de surérogation, celles auxquelles on n'est pas obligé par le précepte ou le devoir. Dans le langage général, oeuvre de surérogation se dit de tout ce qu'on fait au delà du devoir, au delà de ce qui est nécessaire à l'affaire dont il s'agit. Ce sont des oeuvres de surérogation dont on se passerait bien. Oeuvres mortes, oeuvres qui, n'ayant pas une vraie dévotion pour principe, sont mortes, sont inutiles.
Toutes ces oeuvres de piété, quoique éclatantes, n'étaient que des oeuvres mortes , BOURD. , 3e dim. après l'Épiphan. Dominic. t. I, p. 119
Fig.
Aussitôt après la nouvelle du combat de Senef, j'écrivis au roi, et je lui offris mes services ; toutes mes honnêtetés et ma bonne conduite sont des oeuvres mortes, maintenant que la grâce me manque , Lettre de Bussy, dans SÉV. t. III, p. 418, éd. RÉGNIER
12L'oeuvre de la chair ou l'oeuvre de chair, la conjonction charnelle de l'homme et de la femme. L'oeuvre de chair ne désireras qu'en mariage seulement, Décalogue.
Il est aisé de connaître les oeuvres de la chair qui sont la fornication, l'impureté, l'impudicité, la dissolution , SACI , Bible, St Paul, Épît. aux Galat. V, 19 En termes de palais. Cette femme est enceinte des oeuvres d'un tel, elle est grosse du fait d'un tel.
13Terme de jurisprudence. Dénonciation de nouvel oeuvre (au masculin), assignation à une personne qui construit sur votre terrain, ou à un voisin qui élève sur son terrain une construction au mépris d'une servitude qui vous appartient. 14Au plur. Productions en vers ou en prose considérées relativement à l'auteur. Les oeuvres de Bossuet, de Corneille. Ses oeuvres sont imprimées en tant de volumes. En ce sens, il se dit quelquefois au singulier.
La Pucelle [poëme de Chapelain] est encore une oeuvre bien galante , BOILEAU , Sat. III
....Lorsque Chapelain met une oeuvre en lumière, Chaque lecteur d'abord lui devient un Linière , BOILEAU , ib. IX
15Chef-d'oeuvre, voy. ce mot à son rang. 16La fabrique d'une paroisse. L'oeuvre de cette paroisse est fort riche. Le banc de l'oeuvre, ou le banc d'oeuvre, ou, elliptiquement, l'oeuvre, le banc particulier que les marguilliers occupent dans la nef de l'église. Les marguilliers sont assis dans l'oeuvre. Maîtres de l'oeuvre, se disait autrefois des fabriciens, des marguilliers. 17Au masc. Oeuvre se dit du recueil de toutes les estampes d'un graveur. Avoir tout l'oeuvre de Callot. 18Au masc. On se sert de ce mot, en le faisant suivre d'un numéro, pour désigner l'ordre chronologique dans lequel ont été publiées les productions d'un compositeur. L'oeuvre 21 de Beethoven. L'oeuvre 9 de Haydn. On emploie plus ordinairement l'abréviation op. qui est l'italien opera, et l'on dit : op. 32 de Mozart. Oeuvre devient du féminin en musique quand on considère la composition en elle-même, sans s'occuper de son rang dans le classement des ouvrages d'un compositeur ; par exemple : une des plus belles oeuvres de Beethoven est sa symphonie en ut mineur, laquelle est l'oeuvre (au masculin) ou op. 67 dans le classement de son oeuvre. Mais oeuvre est du masculin quand il s'applique à tous les ouvrages produits par un artiste. Ainsi l'on dit l'oeuvre entier de Beethoven, de Mozart, de Rossini, etc. 19Au masculin, en métallurgie, oeuvre se dit du plomb qui contient de l'argent. 20Au masc. en alchimie, le grand oeuvre, recherche de la pierre philosophale, c'est-à-dire d'un arcane propre à transmuer les métaux vils en or.
Quoiqu'homme de guerre, il s'entêta de la chimie, dans le dessein, à la vérité, de parvenir au grand oeuvre , FONTEN. , Du Fay.
Cette fameuse recherche appelée le grand oeuvre, qu'on doit rejeter en bonne morale, mais qu'en saine physique l'on ne peut pas traiter d'impossible , BUFF. , Min. t. IV, p. 269
Une chimie dans laquelle on ne cherchait ni le grand oeuvre, ni l'art de prolonger la vie au delà des bornes de la nature , VOLT. , Louis XIV, 31
J'ouvre ma bourse à la science occulte, Mon coeur crédule au grand oeuvre a recours , BÉRANG. , Alchim. Fig.
Je regardais l'amitié comme le grand oeuvre , Mme DU DEFFANT , Lett. à Hor. Walpole, t. III, p. 166, dans POUGENS
Bon jour, bonne oeuvre, se dit d'une bonne action faite un jour de fête. Ils se sont réconciliés le jour de Pâques, bon jour, bonne oeuvre.
Nous arrivâmes hier, jour de la Toussaint, bon jour, bonne oeuvre , SÉV. , 166
Ironiquement. Il a volé le jour de Pâques, bon jour, bonne oeuvre.
Un dimanche, bon jour, bonne oeuvre, Typhon aux cheveux de couleuvre.... , SCARR. , Typh. ch. I
À l'oeuvre on connaît l'ouvrier, c'est-à-dire le mérite de l'ouvrage fait juger du mérite de celui qui l'a fait.
À l'oeuvre on connaît l'artisan , LA FONT. , Fabl. I, 21
La fin couronne l'oeuvre, c'est-à-dire il n'est pas assez de bien commencer, il faut bien achever ; et aussi ce n'est pas assez de bien vivre, il faut bien mourir ; et enfin ironiquement : il a mis le comble à ses méfaits, il a mal fini comme il le méritait.
Autrefois oeuvre était masculin au singulier quand il signifiait livre : un bel oeuvre. Aujourd'hui oeuvre en ce sens ne se dit guère qu'au pluriel et est féminin.
Si maint oeuvre de moi, solide autant que beau, Peut tirer un héros de la nuit du tombeau , LA FONT. , Songe de Vaux, Fragm. 2
Je sais qu'il est indubitable Que, pour former oeuvre parfait, Il faudrait se donner au diable , VOLT. , Zaïre, Préface
Oeuvre était encore masculin dans le style soutenu, pour des oeuvres dont on voulait rehausser le mérite ; et l'Académie, dans son Dictionnaire, donne encore : un si grand oeuvre, ce saint oeuvre ; un oeuvre de génie. Les exemples abondent.
Il faut faire de même, un oeuvre entreprenant , RÉGNIER , Sat. I
Vous voyez en sa mort un oeuvre de sa main , ROTR. , Antig. III, 4
Quelle morale puis-je inférer de ce fait ? Sans cela, toute fable est un oeuvre imparfait , LA FONT. , Fabl. XII, 2
Donnons à ce grand oeuvre une heure d'abstinence , BOILEAU , Lutr. IV Cet emploi est tombé en désuétude ; tout au plus pourrait-on essayer de s'en servir dans la poésie en quelques cas choisis.
OEUVRE, OUVRAGE. Si l'on remonte à l'étymologie latine, on voit que oeuvre répond à opera, et ouvrage à une forme fictive operaticum ; de sorte que ouvrage signifie proprement la mise en oeuvre, le résultat de l'oeuvre. Oeuvre est donc abstrait, et ouvrage est concret ; oeuvre signifie absolument, en soi, ce qui est fait ; ouvrage donne l'idée de tel produit ayant reçu telle forme ou telle façon. Les sciences et les lettres sont les oeuvres de l'esprit humain ; on appellera ouvrages de l'esprit les traités, les poëmes, les discours, etc. ou bien les livres qui les contiennent. XIIe s.
L'ovre est fete et fenie , Ronc. p. 26
Tant bon hauberc dont l'oevre estoit safrée , ib. p. 70
D'une oevre en autre [il] lui a fraite et froissie [sa targe] , ib. 136
N'i [en une belle femme] perdi pas nature ses oevres ne son tans , Sax. v
Ne soi puent [peuvent] leveir por pies oevres faire à lur proïmes [prochains] , Job, 471
Pur ço enveiad sun fiz Joram al rei David, od riches presenz de vaissele d'or e d'argent, e de araim, et de ovre antive , Rois, p. 148
XIIIe s.
Ne vos puis mie nommer tous ceus qui furent à ceste euvre faire , VILLEH. , LVIII
Bertain [elles] treuvent ouvrant d'oeuvre très fine et vraie , Berte, LVIII
Quant [elle] ot veü lor oeuvre [ouvrage à l'aiguille], si dist : je vous ferai Une oeuvre, s'il vous plaist, que vous aprenderai , ib. LVII
S'ele n'a repentance d'oeuvre si maleoite [maudite] , ib. CXXXVI
El [Papelardise] ne fu gaie, ne jolive, Ains fu par semblant ententive Du tout à bonnes ovres faire ; Et si avoit vestu la haire , la Rose, 429
Ainsinc raison me preeschoit ; Mès Amors tout empeeschoit Que riens à ovre n'en meïsse , ib. 4647
XIVe s.
On ne connoist les faulx par lor fausse raison ; La fausceté de l'homme à l'oeuvre connoist-on , Guesclin. 10943
Pour ce que le jour de dimanche est jour solempne, et doit on cesser de toutes oeuvres mondaines , Ordonn. des rois, t. v, p. 606
XVe s.
Finablement, ils n'eussent point eu de durée ; car là avoit trop de vaillans hommes qui tous mettoient main à euvre , FROISS. , II, III, 39
Tantost mirent les deux chevaliers gens en oeuvre, et commencerent à desemparer le mous tier , FROISS. , II, II, 210
Ce fut oeuvre du deable , FROISS. , II, II, 52
Celui-ci se trouva hors d'oeuvre, après avoir perdu son espié , Mém. s. du Guesclin. ch. 6
Quelque oeuvre que vous avez intention de faire en langue latine , COMM. , Prol.
Complaire à leurs maistres et leur louer toutes leurs oeuvres, soient bonnes ou mauvaises , COMM. , II, 6
Qui a royaulme à gouverner, n'a pas oeuvre laissée [ne reste pas dans l'inaction] , Perceforest, t. IV, f° 12
Est-ce à faire à vous de dire tant d'oeuvres [prières] que vous faites ? laissez-les dire aux prestres , LOUIS XI , Nouv. XXXIX.
XVIe s.
Or pour purger ses oeuvres vicieux, Trouve l'en point un onguent precieux , MAROT , I, 267
Le pont du Guard, qui semble oeuvre plus divin que humain , RAB. , Pant. II, 5
Si me voulez metre en oeuvre, ce sera basme de me veoir briber , RAB. , ib. II, 9
Rien n'est si cher ne pretieux que le temps, employons le en bonnes oeuvres , RAB. , ib. V, 5
Nos consciences sont nettoyées des oeuvres mortes par le sang de Christ , CALV. , Instit. 629
En quoy faisant, ferez ung euvre fort plaisant et agreable à Nostre Seigneur , MARGUER. , Lett. 7
Ayant conduit l'oeuvre totale à chef, j'ay pris la hardiesse de la vous presenter imprimée , AMYOT , Épît.
L'on vous donnera la louange d'avoir glorieusement couronné l'euvre que vostre feu pere avoit heureusement fondé et commencé , AMYOT , ib.
Es choses qui consistent en action, il fault avoir mis la main à l'oeuvre , AMYOT , Préf. IX, 35
Aegeus, se doubtant qu'elle estoit enceinte de ses oeuvres, luy laissa une espée.... , AMYOT , Thésée, 4
La galere, estant en cest endroit-là baissée, vint à recevoir le coup du heurt sans dommage quelconque, attendu qu'il donna aux oeuvres mortes et aux parties qui sont tousjours dessoubs l'eau , AMYOT , Lucul. 8
Toutes les louanges qu'on donne aux princes, sont hors d'oeuvre et mal assises, si elles n'ont pour fueille et fondement celle du Dieu vivant , D'AUB. , Hist. préf. 9
L'assaut ne laissa pas de se donner, mais un retranchement de six pieds en oeuvre et l'opiniastreté de la deffense renvoierent tout cela , D'AUB. , ib. II, 47
Pour les colleges et oeuvres pies du roiaume , D'AUB. , ib. II, 241
Ce bastiment se fera de figure quarrée, de dix à douze pieds dans oeuvre en chacune face , O. DE SERRES , 763
Je, Phelippe, fis une piece d'oevre à l'agueille, la non pareille que jamais on avoit veu : c'est assavoir que ce fut ung draps taillié et cousu ensemble, auquel draps y avoit plus de huit mil pieces de draps mises et jointes ensemble, toutes de biais et à laine, et sembloit à le veoir qu'il fut peint, tant estoit justement fait , DE LABORDE , Émaux, p. 408
Mauvaise est l'oeuvre qui ne nourrist ne coeuvre , GÉNIN , Récréat. t. II, p. 244
Plus facile est d'oeuvre juger qu'il n'est à l'oeuvre besongner , GÉNIN , ib. p. 247
Il n'est oeuvre que d'ouvrier , COTGRAVE ,
Le coeur fait l'oeuvre, non pas les grands jours , COTGRAVE ,
Tel autheur, tel oeuvre , COTGRAVE ,
La lettre qu'il [Hippocrate] luy envoya [à Artaxerce] se veoid encores aujourd'huy parmy ses aultres oeuvres , LA BOÉTIE , Servitude volont.
Wallon. oûv ; prov. et esp. obra ; ital. opera ; du lat. opera, ou, pour le masculin, de opere, ablatif de opus ; sanscrit, apas, qui signifie oeuvre, et, comme adjectif, actif. OEUVRE. - REM. Ajoutez : 2. Hors d'oeuvre s'est dit pour hors d'emploi, inhabile au travail, aux fonctions publiques.
Sa santé forte et vigoureuse [de Châteauneuf], sa dépense splendide.... suppléaient à son âge et faisaient qu'on ne le regardait pas encore comme un homme hors d'oeuvre , RETZ , Oeuvres, t. III, p. 13, éd. Feillet et Gourdault.