ODORAT

Prononciation : o-do-ra ; le t ne se prononce pas et ne se lie pas
Nature : s. m.

Le sens par lequel on perçoit les odeurs.
À côté de ce plat paraissaient deux salades, Dont l'huile de fort loin saisissait l'odorat , BOILEAU , Sat. III
Son odorat [de l'éléphant] est exquis, et il aime avec passion les parfums de toute espèce et surtout les fleurs odorantes , BUFF. , Quadrup. t. IV, p. 257
Le chien.... ne perd pas l'objet de sa poursuite.... il voit de l'odorat tous les détours du labyrinthe [tracé par l'animal qui fuit], toutes les fausses routes où l'on a voulu l'engager , BUFF. , ib. t. I, p. 316
Le sens de l'odorat est au goût ce que celui de la vue est au toucher : il le prévient, il l'avertit de la manière dont telle ou telle substance doit l'affecter , J. J. ROUSS. , Ém. II
L'odorat sert le goût, et l'oeil sert l'odorat , DELILLE , Imagin. I
On a remarqué que l'odorat avait peu de mémoire ; la raison en est simple : en général, les impressions ne sont pas fortes, et elles ont peu de constance , CABANIS , Instit. Mém. scienc. mor. et pol. t. I, p. 200
XVIe s.
Le flair ou odorat , PARÉ , Introd. 8
Lat. odoratus, de odorari, odorer.