ODORANT, ANTE

Prononciation : o-do-ran, ran-t'
Nature : adj.

1Qui exhale une odeur bonne ou mauvaise. Les particules odorantes des corps. Les principes odorants.
Une meute pressante... D'un agile chevreuil suit les pas odorants , A. CHÉN. , Hermès.
2Particulièrement. Qui a en soi, qui répand une odeur.
Dieux ! et quel lui parut ce brasier dévorant ? - Ce que te paraîtrait un parterre odorant , ROTR. , Hercule mour. V, 1
Ces fleurs odorantes, Ces eaux bondissantes, Ces ombrages frais Sont des dons de ses mains bienfaisantes , RAC. , Poés. div. Idylle sur la paix.
Elle dit et s'endort ; vers la plaine odorante, Non moins prompt que le daim cherchant la biche errante, Voilà que, l'oeil ardent, accourt le bien-aimé , MILLEV. , Chants élég. la Sulamite.
La Provence odorante, et de Zéphyre aimée, Respire sur les mers une haleine embaumée , A. CHÉN. , à la France.
XVIe s.
Ils leur font perdre leur mauvaise odeur par la mixtion des choses odorantes et parfums , PARÉ , XXIII, 7
Les abeilles et les connins aiment fort la fleur du thym, aussi leur acquiertelle bonté de miel et de chair, accompaignés d'odorante senteur , O. DE SERRES , 566
Odorer. On a dit aussi odoreux, au XVIe siècle. ODORANT. Ajoutez : - REM. Comme odorant vient du verbe odorer, qui est actif, il faut le ranger dans la catégorie de ces participes présents pris passivement, comme : rue passante, étoffe voyante.