OCTAVIER

Prononciation : o-kta-vi-é
Nature : v. n.

Terme de musique. Faire entendre, par accident, l'octave supérieure d'un son au lieu de ce son lui-même, lorsqu'en jouant d'un instrument à corde, la corde se divise en deux, ou lorsqu'en jouant d'un instrument à souffle, on introduit dans le tube le vent avec trop de force.
Lorsque l'oiseau [le rossignol], par un effort du gosier, fait octavier sa voix, comme un flûteur fait octavier sa flûte, en forçant le vent , BUFF. , Ois. t. IX, p. 138
Ce n'est que par un long exercice que les instrumentistes parviennent à ne pas octavier , FÉTIS , la Musique, dict. Octavier Par extension, il se dit de l'instrument lui-même.
Les tuyaux à bouche sont sujets à octavier , BÉDOS , L'art du facteur d'orgue
La clarinette n'octavie pas ; elle fait entendre la quinte au lieu de l'octave, lorsqu'on force le vent , FÉTIS , la Musique, dict. octavier
V. a. Jouer à l'octave. Il faut octavier ce passage.
Octave.