OCCULTEMENT

Prononciation : o-kul-te-man
Nature : adv.

D'une manière occulte. XIIe s.
Porpença sei qu'il s'enfuireit, Ocultement la guerpireit [l'abandonnerait] , WACE , Vierge Marie, p. 49
XVIe s.
Ceste grace laquelle est occultement donnée aux coeurs des hommes, n'est point venue d'un coeur endurcy , CALV. , Instit. 772
Occulte, et le suffixe ment. OCCULTEMENT. - HIST. Ajoutez : XIVe s.
Plusieurs faulz marchans de sel et autres, qui.... font venir occultement sel non gabellé , Mandements de Charles V, 1371, p. 425