OBTURATEUR

Prononciation : ob-tu-ra-teur
Nature : s. m.

1Nom donné aux pièces, systèmes ou appareils destinés à intercepter l'écoulement des fluides. 2En chimie, plaque de verre qui sert à boucher. En photographie, couvercle de cuivre qui ferme le tube de l'objectif. Il y a plusieurs systèmes d'obturateurs, à l'effet d'arriver à l'instantanéité. 3Terme de chirurgie. Nom donné à de petits instruments destinés à boucher les trous qui surviennent quelquefois aux parois d'une cavité ou à une cloison qui sépare deux cavités. Absolument. Plaque servant à fermer un pertuis accidentel à la voûte du palais. 4Terme de botanique. Corps de forme et de couleurs variables, qui accompagne les masses polliniques des orchidées et des asclépiadées. 5Adj. Obturateur, obturatrice, se dit des parties qui bouchent le trou ovale de l'os des iles. Trou obturateur, trou ovalaire ou sous-pubien de l'os iliaque. Muscles obturateurs, deux muscles de la cuisse, qui bouchent le trou qui est entre l'os pubis et l'os de la hanche. Ligament obturateur, membrane mince fixée à toute la circonférence du trou obturateur, excepté en haut. XVIe s.
Les muscles obturateurs et autres internes , PARÉ , I, 25
Figure des instrumens dits obturateurs du palais , PARÉ , XVII, 4
Lat. fictif, obturatorem, de obturare (voy. OBTURANT). OBTURATEUR. Ajoutez : 6Dans les armes à feu se chargeant par la culasse, l'obturateur est la partie de la culasse mobile, en acier, en caoutchouc, etc. qui sert à empêcher toute fuite de gaz par la ligne de jonction de la culasse au canon.