OBSIDIONAL, ALE

Prononciation : ob-si-di-o-nal, na-l'
Nature : adj.

Qui concerne les siéges. Couronne obsidionale, couronne dont les Romains honoraient un général qui avait fait lever le siége d'une ville, ou délivré une armée assiégée ; on la composait avec l'herbe venue sur place ; d'où le nom de couronne graminée, qu'elle portait aussi. Monnaie obsidionale, celle qu'on frappe quelquefois dans une ville assiégée où elle a cours pendant le siége.
Le marquis d'Hérouville, qui commandait dans cette place [Égra], fit faire de ces monnaies obsidionales dont l'usage commença autrefois au siége de Pavie sous François Ier , VOLT. , Histoire de la guerre de 1741, 1re partie, ch. VII.
Lat. obsidionalis, de obsidio, siége, de obsidere, assiéger (voy. OBSÉDER).