obliteration

Prononciation : o-bli-té-ra-sion ; en vers, de six syllabes
Nature : s. f.

1Action d'oblitérer, d'effacer. L'oblitération d'une inscription. Dans l'administration du timbre, griffe d'oblitération, instrument en métal servant à oblitérer les timbres mobiles. À la poste, oblitération des timbres, action de marquer, avec un timbre pointillé à l'encre noire, les timbres apposés sur les lettres, afin qu'on ne puisse plus s'en servir.
Le lavage se pratique [sur les timbres oblitérés] ; on n'a pas trouvé d'encre qui donnât des résultats bien satisfaisants pour l'oblitération , Commiss. internat. des postes, Paris, 1863, p. 124
2État d'un conduit qui a été obstrué par un corps solide ou dont les parois ont contracté adhérence ensemble. L'oblitération d'une artère, d'une veine. Lat. oblitterationem, de oblitterare, oblitérer.