NULLEMENT

Prononciation : nu-le-man
Nature : adv.

De nulle manière. Je ne le souffrirai nullement. Il n'est nullement instruit de cette affaire.
Prenez femme, abbaye, emploi, gouvernement : Le monde en parlera, n'en doutez nullement , LAFONT. , Fabl. III, 1
Quand nullement sert de réponse à une question, il se met sans la négative : Voulez-vous céder vos droits ? Nullement. XIVe s.
Donques se ensuit il que celle chose est simplement parfette, qui est eslisible pour elle et nullement pour autre , ORESME , Eth. VIII, 14
XVe s.
Et sachez voirement que, si nous le pouvions nullement faire par nostre honneur et foi garder, nous le ferions , FROISS. , I, I, 95
XVIe s.
Pourquoy ne faut nullement s'excuser, Mais envers lui [Dieu] nos delicts accuser , MAROT , I, 267
Nulle, et le suffixe ment. NULLEMENT. : Ajoutez : 2Terme de droit. Avec le caractère de la nullité.
Une enquête faite nullement en première instance par la faute de la partie ou de son officier ministériel ne peut être recommencée en appel , RAUTER , Cours de procédure civile française, 1834, p. 284, § 253