NUBILE

Prononciation : nu-bi-l'
Nature : adj.

Qui est devenu apte au mariage, en parlant des filles.
La grande peine où je me voi, C'est d'avoir cinq filles chez moi Dont la moins âgée est nubile ; Je dois les établir, je voudrais le pouvoir ; Mais à suivre Apollon on ne s'enrichit guère ; C'est avec peu de bien un terrible devoir De se sentir pressé d'être cinq fois beau-père , QUINAULT , dans RICHELET
Une fille nubile, exposée au malheur, Qui veut faire une fin en tout bien, tout honneur , REGNARD , le Légat. V, 7
Un ancien usage des Romains défendait de faire mourir les filles qui n'étaient pas nubiles ; Tibère trouva l'expédient de les faire violer par le bourreau avant de les envoyer au supplice , MONTESQ. , Esp. XII, 14 Âge nubile, l'âge auquel on est en état de se marier. Fig.
[Au printemps alors] Que la terre est nubile, et brûle d'être mère , A. CHÉN. , Hermès.
XVIe s.
Nubile , OUDIN , Dict.
Lat. nubilis, de nubere, se marier, d'où nuptiae (voy. NOCE).