NOUVELLEMENT

Prononciation : nou-vè-le-man
Nature : adv.

Depuis peu de temps. Un jardin nouvellement planté.
Elles s'attendrissaient surtout à la vue de la mère Agnès de Saint-Paul, qu'on enlevait ainsi à l'âge de soixante-treize ans, accablée d'infirmités, et qui avait eu tout nouvellement trois attaques d'apoplexie , RAC. , Hist. Port-Royal, 2e part.
XIIIe s.
Ceste dame voil noçoier [je veux épouser] : Ses sires [son mari] est mors novelment , Ren. 12584
XVe s.
Un berger joua d'une musette fort nouvellement [habilement] , MATH. DE COUCY , Hist. de Charles VII, p. 669, dans LACURNE.
XVIe s.
Qui est ce duc venu nouvellement, En si bel ordre, et riche à l'advantage ? , MAROT , II, 287
Nouvelle, et le suffixe ment ; provenç. novelhamen, novelamen, noelamen ; catal. novellament ; ital. novellamente.