NOURRI, IE

Prononciation : nouri, rie
Nature : part. passé

1Allaité. Un enfant nourri par sa mère. 2Alimenté. Un homme nourri de viande.
Qu'est devenu ce teint dont la couleur fleurie Semblait d'ortolans seuls et de bisques nourrie ? , BOILEAU , Sat. III Bien nourri, qui a les chairs bien développées.
Qu'il paraît bien nourri ! quel vermillon ! quel teint ! Le printemps dans sa fleur sur son visage est peint , BOILEAU , Sat. X
Ses bras étaient nerveux et bien nourris , FÉN. , Tél.V
Par plaisanterie, cet homme est bien nourri, il a beaucoup d'embonpoint. Ce grain, ce blé est bien nourri, il est bien plein, bien rempli. Terme de peinture. On dit des membres qu'ils sont nourris et mâles, c'est-à-dire plutôt gros que petits, et plutôt gras que maigres.
3Qu'on entretient d'aliments. Un vieillard nourri par charité. Fig. Il se dit de l'esprit qui reçoit des aliments intellectuels.
Un esprit nourri de la méditation de la loi de Dieu , MASS. , Carême, Tiéd. 2
Quoi ! cet esprit nourri de la sagesse antique.... , DESTOUCHES , Phil. marié, V, 1
Malherbe nourri de la lecture des excellents poëtes de l'antiquité, et prenant comme eux la nature pour modèle , D'ALEMB. , Disc. prélim. Encycl. Oeuv. t. I, p. 256, dans POUGENS
Un ouvrage nourri de pensées, de réflexions, un ouvrage où les pensées justes, où les réflexions judicieuses abondent.
4Élevé, mené au terme de la croissance. Un enfant nourri dans la maison paternelle.
Vincent Voiture, né à Amiens, mais nourri à Paris et à la cour , PELLISSON , Hist. Acad. IV, Voiture.
Ma jeunesse nourrie à la cour de Néron , RAC. , Bérén. II, 2
Nourri dans la Scythie, aux plaines d'Arbazan , VOLT. , Sémir. I, 4 Formé, habitué.
Commandez que son bras nourri dans les alarmes Répare cette injure à la pointe des armes , CORN. , Cid, II, 7
Nourri dans les compagnies, il connaissait les ordres du royaume , BOSSUET , le Tellier
Ces hommes nourris aux alarmes , BOSSUET , 2e serm. Pentec. 2
Parmi de si bonnes lois, ce qu'il y avait de meilleur [chez les Egyptiens], c'est que tout le monde était nourri dans l'esprit de les observer , BOSSUET , Hist. III, 3
Ce guerrier dans l'Église aux querelles nourri , BOILEAU , Lutr. V
Son coeur toujours nourri dans la dévotion , BOILEAU , Sat. X
Vous, nourri dans la fourbe et dans la trahison , RAC. , Athal. III, 4
Moi, nourri dans la guerre aux horreurs du carnage , RAC. , ib. II, 5
Des hommes nourris dans la lumière du plus grand monde , FLEURY , Moeurs des Israél. tit. XXII, 2e part. p. 287, dans POUGENS.
Une populace élevée et nourrie dans l'obscurité , VERTOT , Rév. rom. II, p. 186
5Entretenu, en parlant de choses qui se consument. L'incendie nourri par des matières inflammables.
La chaleur la plus violente, dès qu'elle n'est pas nourrie, produit moins d'effet que la plus petite chaleur qui trouve de l'aliment , BUFF. , Hist. min. Introd. Oeuv. t. VII, p. 120 Fig. Il se dit des personnes chez qui certains sentiments sont entretenus.
Un coeur toujours nourri d'amertume et de pleurs , RAC. , Phèdre, Il, 1
Crains des coeurs ulcérés, nourris de désespoir , VOLT. , M. de César, I, 4
Il se dit aussi des sentiments qu'on entretient. Des haines longtemps nourries.
6En termes de guerre, il se dit du feu de l'artillerie, de la mousqueterie qui se suit sans interruption.
Une décharge mieux nourrie ralentit aussitôt leur attaque , BOUGAINVILLE , Voyage, t. II, p. 141, dans POUGENS
7Dont la teinte est fortement marquée, en parlant de couleurs.
Je n'ai jamais obtenu qu'un vert sale, terreux, très nuancé et mal nourri , CHAPTAL , Instit. Mém. scienc. t. III, p. 101 En peinture, une couleur nourrie, une couleur bien empâtée. Un trait nourri, un trait qui n'est pas trop fin. En calligraphie, cette lettre est bien nourrie, elle a beaucoup de corps ; elle n'est pas bien nourrie, elle est plus déliée qu'il ne faut.
8Un style nourri, un style riche, plein, abondant. 9Terme de cuisine. Assaisonné. Ragoût nourri de bon jus. Pâté bien nourri. 10Terme de marine. Le temps est nourri, lorsque le ciel et l'horizon sont garnis de nuages détachés qui s'élèvent et passent sans opposition. 11Terme de blason. Se dit des arbres et des plantes dont on ne voit pas les racines. Fleur de lis au pied nourri, lis dont la partie inférieure se termine carrément. NOURRI. Ajoutez : 12S. m. En termes d'art, qualité de ce qui est plein, abondant.
Ces instruments.... devenus à la fois plus sonores et plus pleins, ont donné à la musique un liant, un nourri, que ne connaissaient pas nos pères , E. GAUTIER , Journ. offic. 7 sept. 1875, p. 7642, 1re col.
13Se dit, dans le département de la Manche, des prairies et des terres labourables où les graminées, les plantes fourragères, les prairies artificielles viennent vite et ont un grand pouvoir d'engraissement.
Une belle et bonne ferme, sise en la commune de Plomb, d'une contenance d'environ 15 hectares, ayant des bâtiments, se fournissant de tout, avec un excellent nourri , Avranchin, 16 janv. 1876