NOMENCLATURE

Prononciation : no-man-kla-tu-r'
Nature : s. f.

1Ensemble des mots d'un dictionnaire. Catalogue de plusieurs mots les plus ordinaires d'une langue, pour en faciliter l'usage à ceux à qui on l'enseigne. 2Collection des mots employés pour désigner les différents objets d'une science ou d'un art.
Il ne manqua pas de perfectionner les méthodes déjà établies pour les distributions et la nomenclature des plantes , FONTEN. , Boerhaave.
Les nomenclatures sont indispensables malgré leurs imperfections ; comment se reconnaître au milieu de cette foule d'êtres différents ? , SENNEBIER , Ess. sur l'art d'observer, t. II, p. 49, dans POUGENS.
Que devons-nous penser de ces nomenclatures fastueuses qu'on ose nous donner pour le système de la nature ? , BONNET , Contempl. nat. Oeuv. t. VIII, p. 140, dans POUGENS
Si l'homme s'était borné à recueillir des faits, les sciences ne seraient qu'une nomenclature stérile, et jamais il n'eût connu les grandes lois de la nature , LAPLACE , Exp. I, 11 Particulièrement, la totalité des différents noms sous lesquels est connu un minéral, un animal, un végétal.
La première chose que l'on doit se proposer lorsqu'on entreprend d'éclaircir l'histoire d'un animal, c'est de faire une critique de sa nomenclature, de démêler exactement les différents noms qui lui ont été donnés dans toutes les langues et dans tous les temps , BUFF. , Ois. t. III, p. 1
Nomenclature chimique, langage dont se servent les chimistes pour désigner les corps, ou l'ensemble des principes et des règles d'après lesquels on dénomme les corps composés qui sont du domaine de la chimie.
C'est à M. Guyton de Morveau qu'est due l'heureuse idée de la nouvelle nomenclature [chimique] ; ce fut lui qui en posa les premières bases vers l'année 1780, et qui le premier s'en servit dans ses cours publics à Dijon , THENARD , Traité de chim. t. I, p. 122, dans POUGENS
3Méthode pour classer les différents objets d'une science, d'un art, et qui consiste essentiellement à désigner les objets par des termes ou des signes qui aient le plus grand rapport possible avec leur nature réelle, simple ou composée, organisée ou inorganique. XVIe s.
La nomenclature seule des aucteurs eust plus monté que la narration entiere , M. DU BELLAY , Prolog.
Lat. nomenclatura (voy. NOMENCLATEUR).