NOIREMENT

Prononciation : noi-re-man
Nature : adv.

D'une façon noire, méchante.
Le duc du Maine, par la perfidie si noirement pourpensée du bonnet, s'était délivré de la crainte de l'union des ducs et du parlement , SAINT-SIMON , 427, 177
NOIREMENT. Ajoutez : - HIST. XIIIe s.
Tous clercs heent moult noirement [les vilains haïssent noirement tous les clercs] , GAUTIER DE COINSY , les Miracles de la sainte Vierge, p. 626, éd. abbé Poquet.