NOBILIAIRE

Prononciation : no-bi-li-ê-r'
Nature : adj.

1Qui appartient à la noblesse. La caste nobiliaire. L'orgueil nobiliaire. (Ce mot se prend le plus souvent avec un sens de blâme.) Particule nobiliaire, préposition qui précède le nom des nobles. En France, c'est de, en Allemagne von, en Danemark af, etc. La particule de ne se place jamais seule devant le nom : on signe non de Montmorency, de Biron, de Noailles, mais Charles de Montmorency, duc de Biron, Paul de Noailles. En signant un billet à un ami ou un acte, on met sans de : Grammont, Richelieu, Mortemart. Quand on ne met pas le titre de noblesse ou le titre de monsieur ou monseigneur, on ne met pas non plus la particule de : j'ai rencontré le comte de Ségur, et non j'ai rencontré de Ségur ; mon cher Grignan, et non de Grignan, dit Mme de Sévigné. Il y a deux exceptions : on laisse le de, même sans prénom, qualification ou titre : 1° devant les noms d'une syllabe ou de deux avec un e muet : de Thou a bien écrit ; j'ai vu de Sèze ; 2° devant les noms qui commencent par une voyelle ou une h muette : l'Armorial de d'Hozier ; à moi d'Auvergne ; le fils de d'Orléans (VIAN, la Particule nobiliaire, 1868, p. 52). 2S. m. Le nobiliaire, registre qui contient les noms de toutes les races nobles d'une province, d'un pays. Dérivé du lat. nobilis, noble.