NIELLER

Prononciation : niè-lé
Nature : v. a.

Gâter par la nielle. Se nieller, v. réfl. Être gâté par la nielle. Les blés se niellent par le mauvais temps. XVIe s.
Elles mettent les grains au solell pour les faire seicher, lorsqu'ils sentent qu'ils se nyellent ou flestrissent ou pourrissent , PARÉ , Anim.8
Nielle 3. Orner de nielles. Nieller une tabatière. XIIe s.
Il trait l'espée au poing d'or [poignée d'or] noïlet , Raoul de C. 259
XIIIe s.
Sor un faudestuef d'or à boutons noelé , Ch. d'Ant. II, 263
Nielle 2 ; provenç. et espagn. nielar ; ital. niellare.