NID

Prononciation : ni ; le d ne se prononce et ne se lie jamais ; au pluriel, l's se lie : des ni-z en mousse
Nature : s. m.

1Petit logement que se fait l'oiseau pour pondre, faire éclore ses petits et les élever.
Si, marchant dans un chemin, vous trouvez sur un arbre ou à terre le nid d'un oiseau, et la mère qui est sur ses petits ou sur ses oeufs, vous ne retiendrez point la mère avec ses petits , SACI , Bible, Deutéron. XXII, 6
Elle bâtit un nid, pond, couve et fait éclore à la hâte ; le tout alla du mieux qu'il put , LA FONT. , Fabl. III, 20
Tu [Alger] te verras attaqué dans tes murailles, comme un oiseau ravissant qu'on irait chercher parmi ses roches et dans son nid, où il partage son butin à ses petits , BOSSUET , Mar.-Thér.
On assure que le même nid sert à l'aigle pendant toute sa vie ; c'est réellement un ouvrage assez considérable pour n'être fait qu'une fois, et assez solide pour durer longtemps , BUFF. , Ois. t. I, p. 115
Je vis des nids de chardonneret construits sur les plus petites proportions, dont les contours étaient si exactement circulaires, qu'ils semblaient tracés au compas, et dont l'intérieur et l'extérieur étaient formés de matériaux si proprement et si artistement arrangés que je ne pouvais me lasser de les admirer , BONNET , Contempl. nat. XII, 28
À l'égard de la construction du nid, elle a peut-être une liaison secrète et physique avec le besoin de pondre, en vertu de laquelle la femelle est excitée à travailler , BONNET , ib. XI, 8
Déjà l'oiseau butine pour son nid , BÉRANG. , le Malade.
La vie a dispersé, comme l'épi sur l'aire, Loin du champ paternel les enfants et la mère ; Et ce foyer chéri ressemble aux nids déserts D'où l'hirondelle a fui pendant de longs hivers , LAMART. , Harm. III, 2
L'oiseau cache son nid, nous cachons nos amours , V. HUGO , Contemplations, II, 16 Fig. Trouver la pie au nid, faire une trouvaille, avoir bonne chance.
Ils ont seuls ici-bas trouvé la pie au nid , RÉGNIER , Sat. IX
Tu crois trouver la pie au nid , HAMILT. , Gramm. 4
Il n'y a plus que le nid, on n'a plus trouvé que le nid, se dit lorsqu'on est allé chercher quelqu'un ou quelque chose en quelque endroit, et qu'on ne l'y a pas trouvé.
Il y fit tant de tours [au lieu où son trésor était enfoui] qu'un fossoyeur le vit, Se douta du dépôt, l'enleva sans rien dire ; Notre avare un beau jour ne trouva que le nid , LA FONT. , Fabl. IV, 20
Prendre au nid, prendre une chose où elle doit se trouver.
Je prends au nid le vent d'autan , RÉGNIER , Épit. III
Aller prendre la mère au nid, marcher à pas de loup pour surprendre quelqu'un ; locution prise des oiseleurs qui se glissent furtivement pour saisir une mère sur ses oeufs. Pondre au nid d'autrui, avoir un commerce illicite avec la femme d'autrui.
2La nichée.
Et portant à son bec son modeste butin, De son nid babillard revient calmer la faim , DELILLE , Én. XI
3Nid à rat, petit trou où les rats se logent.
Toutes... [les souris] rentrent dans leurs nids à rats , LA FONT. , Fabl. III, 18 Fig. Un nid à rats, un vrai nid à rats, une méchante petite chambre. Être logé dans un nid à rats.
À Madrid, on couche dans des nids à rats , J. J. ROUSS. , Contr. III, 8
4Fig. et familièrement. Un nid, un lieu où l'on s'établit. Il est dans son nid ; qu'il s'y tienne.
Pour qu'un jour, mignonne, j'aille Où les anges font leurs nids , BÉRANG. , Mon curé. Un bon nid, un bon établissement. Il a épousé une veuve fort riche, il a trouvé là un bon nid. Cela s'en est allé en nid de chien, se dit d'une chose qui a un mauvais succès. Le nid paternel, la maison paternelle.
Les hommes, à un certain jour, font leur métier d'hommes ; ils sortent du nid paternel, ils se prennent à tous les chemins, la poussière du chemin les ternit , SAINTE-BEUVE , Chateaubr. et son groupe, t. I, p. 95
5Fig. Origine, source de choses morales.
Mais aucun de ces maux n'égale les rigueurs Que la mauvaise honte exerça dans les coeurs ; De ce nid à l'instant sortirent tous les vices , BOILEAU , Ép. III
6Nid d'oiseau, nom donné à des nids comestibles qui sont faits par une espèce d'hirondelle, et qu'on mange en Chine et dans les Indes.
L'opinion la plus probable sur la matière de ces nids, c'est qu'elle est constituée, pour la plus grande partie, par un mucus très concrescible que sécrètent abondamment, au temps de la ponte, les follicules muqueux du jabot.... il paraît pourtant que l'oiseau emploie aussi à la construction de ce nid des thalassiphytes (du genre gélidie), mais en petite quantité, et peut-être encore d'autres substances , LEGOARANT , 7Terme militaire. Nid de pie, genre de logement d'où l'on peut tirer sans se découvrir, et que l'assiégeant construit dans un ouvrage dont il s'est rendu maître. 8Terme de géologie. Petit amas de matières meubles et très friables, qui sont enveloppées dans l'épaisseur des couches du globe. Terme de métallurgie. Amas peu considérable de substances métalliques que l'on trouve isolées hors des filons. 9Terme d'anatomie. Nid de pigeon (Vicq d'Azyr), nid d'hirondelle (Reil), enfoncement hémisphérique situé de chaque côté de la face inférieure du cervelet. 10Nid de fourmis, sorte d'arbrisseau grimpant de Cayenne. Nid d'oiseau, espèce de la famille des orchidées, nidus avis, L., neottia nidus avis, Richard. 11Terme d'alchimie. Nid, l'oeuf philosophal. Nid du poulet, l'oeuf où le mercure est enfermé. Petit à petit l'oiseau fait son nid, c'est-à-dire on fait peu à peu sa fortune, sa maison. À chaque oiseau son nid est beau, c'est-à-dire chacun trouve sa maison, sa propriété belle. XIIe s.
Mais quand li reis Henris vit bien et entendi, Qu'il [Thomas] purreit remaneir tuz dis à Punteigni, Al plus tost qu'il porra l'ostera de cel ni , Th. le mart. 95
XIIIe s.
Com li oisel qui conchie son ni , QUESNES , Romancero, p. 98
La turtre [tourterelle] trueve ni où ele repoigne [mette] ses poucins , Psautier, f° 102
XIVe s.
Plus que faire n'avons de ce liepart felon ; Voit [qu'il aille] faire ailleurs son ni, plus de lui ne voulons , Guesclin. v. 21192
XVe s.
Au petit ru [ruisseau] boit tourterelle Plus aise qu'en riviere isnelle ; Son nif en lieu moien enserre , E. DESCH. , Poésies mss. f° 286
XVIe s.
Tel oiseau tel nid , COTGRAVE ,
Il croit avoir pris la mere au nid , OUDIN , Dict.
Au nid des aquilons, en la froide Scythie, Où jamais le soleil ne se daigne lever , DESPORTES , Amours d'Hippolyte, LXXXVII
En son nid l'escurieu, en son aire l'oiseau , D'AUB. , Tragiques, Princes.
Wallon, ni ; provenç. niu, nieu, nis, ni ; esp. nido ; port. ninho ; ital. nido, nidio ; du lat. nidus, sanscr. nida (i accent long), qui est, dit Benfey, pour nisada, couvaison, proprement acte de s'asseoir. NID. - HIST. XVIe s.
Citadelles que les anciens Grecqs et Romains à fort bon droit appelloyent nids de tyrans , Oeuvres de M. de Sainte-Aldegonde, Bruxelles, 1859, p. 36