NET, ETTE,

Prononciation : nè, nè-t'. L'habitude s'est beaucoup introduite de faire sentir le t au masculin net, même au plurie
Nature : adj.

1Clair, sans impureté (ce qui est le sens étymologique).
Et verse sur ses mains une onde pure et nette , SEGRAIS , Géorg. IV
2Uni, poli, sans tache. Teint net. Glace nette. Ce diamant n'est pas net. 3Qui est sans saleté, sans souillure. De la vaisselle bien nette. Avoir les dents nettes.
Vertubieu ! petit compère, que vous êtes habile à donner des assiettes nettes ! , MOL. , Festin de Pierre, IV, 11
Le bec du perroquet qu'il [le perroquet] essuie quoiqu'il soit net , PASC. , Pens. XXV, 75, éd. HAVET.
Un valet manque-t-il de rendre un verre net ? , RAC. , Plaid. II, 13
Aussi a-t-il [l'âne] la jambe plus sèche et plus nette que le cheval , BUFF. , Quadrup. t. I, p. 151 Avoir les mains nettes, avoir les mains bien lavées. Fig. Avoir les mains nettes de quelque chose, n'avoir pas de reproche à se faire relativement à cette chose, n'y avoir pris aucune part. Absolument. Il a les mains nettes, il est probe, il ne se permet aucun profit illégitime.
[Chamillard] c'était un bon et très honnête homme à mains parfaitement nettes , SAINT-SIMON , 85, 106
Assurément, répondit Zadig, je sais une façon infaillible de vous donner un homme qui ait les mains nettes , VOLT. , Zadig, 14
Net comme une perle, très net. On dit dans le même sens : net comme un denier.
Claire comme un bassin, nette comme un denier , RÉGNIER , Sat. X
Un enfant net, un enfant qui ne laisse plus rien aller sous lui. Terme de maçon. Pierre nette, pierre équarrie et atteinte jusqu'au vif. Patente nette, voy. PATENTE.
4Qui est pur, sans mélange.
Après cette première préparation, qui est tout ce qu'on peut faire par le moyen du lavoir et des cribles, la mine était assez nette pour pouvoir être mise en fourneau , BUFF. , Hist. min. Introd. Oeuv. t. VIII, p. 81 Fig.
Nous estimons pur et net ce qui, étant vrai en lui-même, n'est gâté ni corrompu par aucun mélange , BOSSUET , Sermon pour une profession, Virginité, Préambule
Du froment net, froment où il n'y a ni orge, ni seigle, ni autre grain. Du vin net, du vin dans lequel on n'a rien mélangé. Du riz, du poivre net, riz, poivre débarrassé de tout ce qui peut s'y trouver d'étranger.
5Fig. Purgé de, débarrassé de.
Que d'être pur et net de tout péché.... , LA FONT. , Mazet.
Votre frère n'est pas bien net de sa petite émotion , SÉV. , 15 août 1685
On déclarait le texte net de toute faute de copiste , BOSSUET , Var. 14 Il a voulu en avoir le coeur net, il a voulu s'éclaircir d'une chose qui le préoccupait.
Elle fit voeu d'en avoir le coeur net à la première occasion , HAMILT. , Gramm. 10
6Qui est distinct, facile à discerner. Cette écriture est très nette.
Nous vivons au jour le jour, sans rien voir de net dans l'avenir , SÉV. , 4 juill. 1679
Accoutumez-les à faire leurs lignes droites, à rendre leur caractère net et lisible , FÉNEL. , Éduc. filles, ch. 12 Voix nette, voix qui a un son clair et égal. Dans le même sens : Cette corde rend un son fort net. Avoir la vue nette, avoir des yeux qui distinguent bien les objets. Familièrement, dans le même sens, avoir la visière nette, rendre la visière nette.
7Dont on a retiré ce qui garnit, remplit. Faire place nette. Faire les plats nets.
Ils ont, en le prenant, pillé jusqu'à son ombre, Et, n'était que le ciel a su le soulager, Vous le verriez encor fort net et fort léger , CORN. , Suite du Ment. III, 1
En fort peu de temps chaque assiette, Comme chaque écuelle, fut nette , SCARR. , Virg. I
Si ma conscience est nette, Ma bourse l'est encor plus , BÉRANG. , Homme rangé. Fig.
Préparez au Fils de Dieu un coeur net, par un détachement général, et il le remplira de lui-même par ses chastes embrassements , BOSSUET , Sermon pour une profession, Virginité, I
Faire tapis net, c'est, au jeu, gagner tout l'argent qui est sur le tapis. Fig. et familièrement. Il a fait maison nette, il a chassé en même temps tous ses domestiques.
J'apprends dans le moment que cet agent de la société [des jésuites] vient d'être chassé de Rome, et, ce qui ne vous fera pas moins de plaisir, que l'agent des jansénistes en a été chassé le même jour ; cela s'appelle faire maison nette et bonne justice , D'ALEMB. , Destruct. des jés. Oeuvres, t. V, p. 228, dans POUGENS.
Non garni.
Elle eût du buvetier emporté les serviettes Plutôt que de rentrer au logis les mains nettes , RAC. , Plaid. I, 4
8Fig. En parlant du bien, du revenu, quitte de dettes. Ses rentes sont claires et nettes. Je lui ai payé la somme quitte et nette. Il m'est reste telles valeurs quittes et nettes. Ses dettes payées, il lui reste de quitte et de net cent mille francs. Quitte et net, s'emploie quelquefois d'une façon adverbiale. Il possède quitte et net cent mille francs. Produit net, ce qu'on retire d'un bien, tous frais faits. Bénéfice net, le bénéfice qui reste, tous frais déduits. En parlant d'un reliquat de compte, il reste tant de net.
Le royaume [de Judée] aurait valu 700 talents, 4,100,000 livres de net, après avoir payé le tribut à l'empereur , VOLT. , Philos. Nouv. Test. autres sectes, Samar.
Terme de commerce. Prix net, prix qui ne saurait supporter aucune réduction ; s'emploie surtout dans la librairie musicale, par opposition à prix fort, qui est ordinairement le double du prix net. Poids net, le poids d'une chose, sans ce qui la contient et l'enveloppe. En ce sens, net est souvent invariable. Ce colis a 50 kilogrammes net. La charge était de 300 kilogrammes net. (C'est comme s'il y avait poids net.) En boucherie, poids net, ce qui reste après que l'animal abattu a été débarrassé de toutes les parties non utilisables, par opposition à poids vif qui est le poids de l'animal vivant.
9Fig. En parlant des personnes et de l'esprit, qui a des idées claires, des expressions claires.
Desportes n'est pas net, Dubellay trop facile , RÉGNIER , Sat. IX
....M'accuse Que je ne suis pas net, que trop simple est ma muse , RÉGNIER , ib. XI
J'ai souvent souhaité d'avoir la pensée aussi prompte, ou l'imagination aussi nette et distincte, ou la mémoire aussi ample et aussi présente que quelques autres , DESC. , Méth. I, 2
Aux esprits les plus nets et les plus éclairés , CORN. , Hor. v, 4
Un esprit grand et net aime avec ardeur, et il voit distinctement ce qu'il aime , PASC. , Amour.
Vous avez un sens si net et si fort au-dessus des autres, qu'on laisse le soin de parler de votre personne pour louer votre esprit , SÉV. , 52
En s'éveillant au point du jour, lorsque l'esprit est le plus net et les pensées les plus pures, ils [les rois d'Égypte] lisaient leurs lettres , BOSSUET , Hist. III, 3
Dès sa première jeunesse, tout cédait aux lumières de son esprit aussi pénétrant et aussi net qu'il était grave et sérieux , BOSSUET , le Tellier. Avoir la conception nette, l'esprit net, concevoir clairement, avoir de la clarté dans l'esprit. Il se dit, dans le même sens, de ce qui appartient à l'esprit. Notion nette.
Un langage pur est ce que Quintilien appelle emendata oratio, et un langage net ce qu'il appelle dilucida oratio , VAUGEL. , Rem. t. II, p. 1045, dans POUGENS
Polybe nous donne en peu de mots une idée fort nette de l'espace des lieux que devait traverser Annibal pour arriver en Italie , ROLLIN , Hist. anc. Oeuv. t. I, p. 383, dans POUGENS
La réflexion jointe à l'usage donne des idées nettes , J. J. ROUSS. , Confess. V
Style net, celui qui unit la clarté à la précision.
10Qui est sans ambiguïté.
Alors on peut la reprendre [une pomme], et même tuer, si cela est nécessaire, pour la ravoir, parce que ce n'est pas tant défendre son bien que son honneur ; cela est net, mes pères , PASC. , Prov. XI
Non-seulement il [Jésus-Christ] ne désabuse pas les hommes par des expressions nettes et précises sur son origine purement humaine.... , MASS. , Avent, Divin. de J. C. Qui est sans embarras, sans difficulté.
Je veux boire à votre santé, Quand mes affaires seront nettes , SCARR. , Virg. VIII
Je me suis fié, dit Charles, sur ma bonne fortune ; j'ai vu cependant un moment qui n'était pas bien net ; Flemming n'avait nulle envie que je sortisse de Dresde sitôt , VOLT. , Charles XII, 3
11Qui est sans supercherie, sur qui l'on peut compter.
M. de Fuensaldagne était un homme net, de qui dans le fond il n'y avait rien à craindre , RETZ , II, 349
Et j'avouerai tout haut d'une âme franche et nette.... , MOL. , Femm. sav. I, 2
Soyez ponctuelle, je vous prie, nette et précise en affaires : adressez-vous directement à moi , MAINTENON , Lettre à Mme de la Viefville, 6 déc. 1705 Qui est dicté par la franchise.
Valère : C'est elle, dites-vous, qui de sa part vous fait....- Sganarelle : Oui, vous venir donner cet avis franc et net , MOL. , Éc. des mar. II, 3
12Qui n'est pas entaché matériellement dans son corps.
Par le vrai Dieu ! que Jeanne était et claire et nette ! , RÉGNIER , Sat. X Un cheval sain et net, un cheval qui n'a aucun des défauts, aucune des maladies qu'il est d'usage de garantir. Fig. Qui n'est pas entaché moralement. Je suis net là-dessus.
Cette Provençale est bien nette aussi de ce côté-là [l'avarice] , SÉV. , 15 janv. 1687
Ceux d'entre les gens de bien qui condamnent tant les spectacles l'auraient trouvé bien net sur cet article : jamais il n'en avait vu aucun , FONTEN. , Littre.
Le premier président, qui ne se sentait pas net et désirait fort s'éclaircir de ce que le régent pouvait en savoir, lui fit demander une audience secrète , DUCLOS , Oeuvr. t. VI, p. 7
Il a l'âme nette, la conscience nette, c'est-à-dire sa conscience ne lui reproche rien.
On a si peu d'assurance quand on n'a pas la conscience bien nette , MARIVAUX , Mariane, 2e part.
Qui ne donne lieu à aucun doute, à aucun soupçon, en parlant des choses. Une conduite nette.
C'est dans les femmes une violente preuve d'une réputation bien nette et bien établie, qu'elle ne soit pas même effleurée par la familiarité de quelques-unes qui ne leur ressemblent point , LA BRUY. , III
Alors on ne choisissait que des bourgeois d'ancienne famille et d'une réputation bien nette, espèce de noblesse qui devrait bien valoir celle dont la preuve ne consiste que dans la filiation , FONTEN. , Geoffroy.
Il faut avoir un style net et un procédé net , VOLT. , Lett. d'Alembert, 13 févr. 1758
Familièrement. Son cas n'est pas net, il n'est pas sans reproche dans cette affaire. Bouhours, Nouv. Remarques, dit qu'en ce sens net est fort en usage depuis quelques années.
13Substantivement. Mettre au net un écrit, un dessin, un plan, etc. en faire une copie correcte sur l'original ou brouillon.
Son écrit, mis au net par son secrétaire, tomba entre les mains d'un ennemi de Cranmer , BOSSUET , Variat. VII, § 41
Il met tous les matins six impromptus au net , BOILEAU , Art p. II
Des projets à rédiger, des mémoires à mettre au net , J. J. ROUSS. , Conf. III Fig. Il [le P. Brumoi] aime Rousseau [Jean-Baptiste], mais il aime plus la vérité et la paix.
....mettez au net en sa présence les procédés de Rousseau et les miens , VOLT. , Lett. Berger, 9 janv. 1739
14Il se prend d'une façon adverbiale et signifie uniment et tout d'un coup. Cela s'est cassé net comme un verre.
Plus près de Chambéry.... le chemin passe au pied de la plus belle cascade que je vis de mes jours ; la montagne est tellement escarpée que l'eau se détache net et tombe en arcade assez loin pour qu'on puisse passer entre la cascade et la roche , J. J. ROUSS. , Conf. IV Fig.
Un quart voleur survient, qui les accorde net , LA FONT. , Fabl. I, 13
Le seigneur dit : payez donc cent écus Net et comptant.... , LA FONT. , Pays.
Il faut qu'il [Charles de Sévigné] aille à l'armée.... on a encore cassé tout net un M. D*** pour des absences , SÉV. , 16 juill. 1677
Voyez-vous toujours Mme du Deffant ? elle m'abandonne net , VOLT. , Lett. en vers et en prose, 36
Ah ! mon ami, vous m'avez oublié net , VOLT. , ib. 148
Le trancher net, dire une chose sans ménagement.
Il ne fait pas bien sûr, à vous le trancher net, D'épouser une fille en dépit qu'elle en ait , MOL. , F. sav. V, 1
Et, pour le trancher net, L'ami du genre humain n'est pas du tout mon fait , MOL. , Mis. I, 1
D'une façon claire, non ambiguë.
Parlons net sur le choix d'un époux , CORN. , Sertor. II, 2
Je n'en avais nul droit, puisqu'il faut parler net , LA FONT. , Fabl. VII, 1
Je refusai net le ministre , J. J. ROUSS. , Confess. XI
Oui, chanson, muse, ma fille, J'ai déclaré net Qu'avec Charle et sa famille, On te détrônait , BÉRANG. , Restaur.
Tout net, franchement, sans détour. Dire tout net sa pensée.
....Taisez-vous, vous ; parlez à votre écot ; Je vous défends tout net d'oser dire un seul mot , MOL. , Tart. IV, 3
Une admiration qu'on lui refusait tout net , HAMILT. , Gramm. 9
Terme d'écurie. Faire net ; nettoyer la mangeoire du cheval.
NET, PROPRE. Ces deux adjectifs sont opposés à sale. Mais propre n'est arrivé à ce sens que par un long détour, puisque, primitivement, il se dit de ce qui appartient à, de ce qui est bien disposé. Aussi leur opposition à sale est différente : net est tout ce que la propreté rend brillant ; propre est tout ce qui, brillant ou non, n'a rien qui soulève ce certain dégoût laissé par la saleté. XIIe s.
Beneüré li net en la veie, chi vunt en la lei nostre segnor , Liber psalm. p. 183
La nuvele vint al rei, e il en fu angussusement marriz, e si dist : Je sui netz e mis regnes ores e parmanablement de la mort Abner le fiz Ner , Rois, p. 132
XIIIe s.
Li airs est clers, nes et seris , Fl. et Bl. 1355
Li nat de cuer [coeur] , DU CANGE , Gloss. français.
Que tes mains soient netes de tout gaaing outre le loier dou commun [le salaire alloué par la commune] , BRUN. LATINI , Trésor, p. 612
Il perdroit l'usage tout à net , BEAUMANOIR , XXIV, 16
XIVe s.
S'en dist-on un parler en un commun langage, Que qui nette maison volt tenir par usage, Ne prestre ne coulon ne tiegne en se manage , Baud. de Seb. VII, 583
La maniere de faire hommage si est cette : premierement l'homme mis au net, c'est à dire chaperon abattu et sans couteau qui porte deffense, et en pur le corps , BOUTEILLIER , Somme rural, titre 82, dans LACURNE
L'autre lui dist que elle n'estoit pas nette du corps, dont celle parole alla tant qu'elle en perdit son mariage , LE CHEV. , DE LA TOUR, Instruct. à ses filles, f° 47, dans LACURNE.
XVe s.
J'en vueil avoir le cueur net ; Versez donc dans ce godet ; Sur ce sildre d'excellence J'en vay faire experience , BASSEL. , VII
Icelle requeste fut très fort debattue, et tant qu'enfin la besogne fut mise au net, et demeurerent ceux de l'Eglise paisibles quant à ce , MONSTRELET , II, 51
XVIe s.
Aymant à boire net , RAB. , Garg. I, 3
Le grand dieu feit les planetes, et nous faisons les platz netz , RAB. , ib. I, 5
Et [Grandgousier] beut d'autant avecque lui [Gargantua] et ses gouvernantes, esquelles par grand soing demandoit entre autres cas, si elles l'avoient tenu blanc et nect , RAB. , ib. I, 13
En si grande licence avoir conservé ses mains pures et nettes , AMYOT , Péric. 74
Une lumiere pure et nette , AMYOT , ib.
La nette intelligence des affaires , AMYOT , ib. 30
En temperance et netteté de mains pour ne se laisser point corrompre par argent, il se peut accomparer aux plus vertueux, plus nets et plus enliers des Grecs , AMYOT , Alc. et Cor. comp. 8
L'homme d'armes eut la main couppée toute nette , AMYOT , Pompée, 27
Bourg. nai ; provenç. net, ned, nede ; cat. net ; esp. neto ; port. nedeo ; ital. netto ; du lat. nitidus (qui a l'accent sur ni), brillant, poli, net. NET. Ajoutez : 15Dans le langage des ouvriers, atelier net, atelier que des ouvriers mettent en interdit et où ils défendent que d'autres travaillent.
Il s'est adressé à B.... et lui a dit : Citoyen B...., pourquoi travailles-tu, puisque l'atelier est net ? , Gaz. des Trib. 7 juin 1874, p. 541, 1re col.