NAVIGATEUR

Prononciation : na-vi-ga-teur
Nature : s. m.

1Celui qui navigue, qui fait des voyages de long cours sur mer.
Les plus fameux navigateurs, au nombre desquels on peut hardiment mettre M. Halley, même dans ce qui regarde purement l'art et la manoeuvre de la navigation , MAIRAN , Éloges, Halley.
On a de M. Duhamel un traité sur la conservation de la santé des navigateurs , CONDORCET , Duhamel.
Il [le capitaine Cook] sera toujours à mes yeux le premier des navigateurs , LA PÉROUSE , Voyage, t. II, p. 108, dans POUGENS
Entraînés par un mouvement commun à tout ce qui nous environne, nous ressemblons au navigateur que les vents emportent avec son vaisseau sur les mers , LAPLACE , Expos. II, 1 Adj.
Les Phéniciens n'étaient qu'une nation très bornée dans son territoire et dans sa puissance ; et c'est la première dans l'histoire des nations ; il n'en est aucune qui ne parle de ce peuple ; il fut connu partout, il vit encore par la renommée : c'est qu'il était navigateur , RAYNAL , Hist. phil. I, I, Introd.
Plusieurs [fruits] furent taillés en nacelle, en gondole ; Sur les champs de Thétis les caprices d'Éole Promènent à leur gré ces fruits navigateurs , DELILLE , les Trois règnes, VI
Tous les flots sont peuplés d'oiseaux navigateurs , DELILLE , Parad. perdu, VII
Peuple navigateur, peuple adonné particulièrement à la navigation.
2Homme qui entend la conduite d'un vaisseau. C'est un excellent navigateur. 3Poétiquement et fig. Homme qui vogue dans un ballon.
Ici, que vois-je ? est-ce un aigle qui vole, Et du soleil mesure la hauteur ? C'est un ballon ; voici la banderole, Et la nacelle et le navigateur , BÉRANG. , Feu du pris.
XVe s.
Le comte [de Flandres] ....le fit [Jean Lyon] doyen des navieurs [commerçants par eau] , FROISS. , II, II, 52
Lat. navigatorem, de navigare, naviguer.