NATURELLEMENT

Prononciation : na-tu-rè-le-man
Nature : adv.

1Par une propriété naturelle. Le lièvre est naturellement timide.
L'esprit croit naturellement, et la volonté aime naturellement , PASC. , Pensées, t. I, p. 287, édit. LAHURE.
Comme une source envoie ses eaux naturellement, comme le soleil naturellement répand ses rayons, ainsi Dieu naturellement fait du bien , BOSSUET , Sermons, Bonté, I
Il est évident que des sons et des paroles n'ont point et ne peuvent avoir naturellement de rapport aux choses qu'elles signifient, quoi qu'en disent le divin Platon et le mystérieux Pythagore , MALEBR. , Rech. vér. Éclairciss. liv I, t. IV, p. 101, dans POUGENS.
Dion avait naturellement beaucoup de noblesse, d'élévation et de grandeur d'âme , ROLLIN , Hist. anc. Oeuv. t. V, p. 191, dans POUGENS
Naturellement l'homme ne pense guère ; penser est un art qu'il apprend comme tous les autres et même plus difficilement , J. J. ROUSS. , Ém. V
2Par le seul secours, par les seules forces de la nature, par opposition à surnaturellement. Naturellement parlant, un mort ne peut revivre. Cela ne se fait pas naturellement, cela n'arrive pas d'ordinaire. Cela ne se fait pas naturellement, se dit aussi quand on soupçonne quelque supercherie. Il a gagné toutes les parties, cela ne se fait pas naturellement. 3Comme on doit s'y attendre par une conséquence naturelle. On l'attaqua ; naturellement, il se défendit.
Je me suis trouvée naturellement dans cette affaire par le plaisir que je pris de lui dire [au maréchal d'Estrées] ce que vous me mandiez de lui sur sa nouvelle dignité , SÉV. , à Bussy, 24 juin 1681
4De famille, de naissance.
Il [le chancelier Pierre Séguier] ne laisse que soixante et dix mille livres de rente : est-ce du bien pour un homme qui a été quarante ans chancelier, et qui était riche naturellement ? , SÉV. , 3 fév. 1672
5D'une manière naturelle, simple, facile. Voilà le sens qui s'offre naturellement à l'esprit. Cela s'explique naturellement.
Une espèce de fatalité veut qu'en tout genre les méthodes ou les idées les plus naturelles ne soient pas celles qui se présentent le plus naturellement , FONTEN. , l'Hôpital.
6D'une manière naïve et propre à imiter la nature. Il contrefait les gens très naturellement. 7Sans affectation ni recherche. Parler, écrire naturellement.
Reconnaissez le héros, qui, toujours égal à lui-même, sans se hausser pour paraître grand, sans s'abaisser pour être civil et obligeant, se trouve naturellement tout ce qu'il doit être envers tous les hommes , BOSSUET , Louis de Bourbon.
Le comble de ma bonne fortune, c'est que vous écrivez naturellement, et que votre esprit n'a pas besoin d'art : on dit que votre figure est comme votre esprit , VOLT. , Lett. Mme de Beauharnais, 1772
Lorsque nous disons que Racine, Despréaux, Bossuet et Mme de Sévigné écrivent naturellement, nous sommes portés à prendre ce mot dans un sens absolu, comme si le naturel était le même dans tous les genres , CONDILLAC , Art d'écr. IV, 5
Comment faire parler naturellement un villageois, un homme du peuple, sans blesser la délicatesse d'un homme poli, cultivé ? , MARMONTEL , Élém. litt. Oeuv. t. VII, p. 91, dans POUGENS
8Sans déguisement, avec franchise. Cet homme ne va pas naturellement, il dissimule. Répondez-moi naturellement.
Pourquoi me faire des excuses de me parler naturellement ? , MAINTENON , Lett. à Mme de R. 11 oct. 1693
Dites-moi naturellement comment vous la trouvez , GENLIS , Théât. d'éduc. Zélie, II, 4 Naturellement parlant, en parlant sans figure.
XIIIe s.
Naturaument , BRUN. LATINI , Trés. p. 259
Naturelment , BRUN. LATINI , ib. p. 260
XVe s.
Et aujourd'hui [les enfants] se seulent encliner Natuselment à vie dolereuse , E. DESCH. , Femme et enfants.
XVIe s.
Naturellement il avoit le cueur grand et con voiteux d'honneur , AMYOT , Fabius, 5
Le naturel de l'homme est bien d'estre franc et de le vouloir estre ; mais aussi sa nature est telle que naturellement il tient le ply que la nourriture luy donne , LA BOÉTIE , Servit. volont.
Naturelle, et le suffixe ment ; prov. naturalment, naturalmens ; esp. et ital. naturalmente.