NATTER

Prononciation : na-té
Nature : v. a.

1Revêtir de nattes. Natter un mur, un plancher ; ce qui se faisait avant que les tapisseries fussent communes. 2Tresser en natte. Natter de la soie, les crins d'un cheval.
C'est la méthode de nos élégants ; ils nattent et retroussent leurs cheveux, comme une petite maîtresse , CARACCIOLI , Lett. récréat. et mor. t. II, p. 129, dans POUGENS
3Se natter, v. réfl. Être tressé en natte. Ces cheveux se nattent facilement. XVe s.
Il estoit plus aise que ceux qui ont leurs belles chambres verrées, nattées et pavées , LOUIS XI , Nouv. LVII
Natte.